Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds Richard Henry Stevenson (P681)

1943-1993. - 5 cm de documents textuels. - 4 photographies.

Histoire administrative - Notice biographique :

Richard Henry Stevenson est né à Montréal en 1920. Ses parents sont Reginald Crawford Stevenson et Ethel Mary Plant. Il a une sœur nommée Audrey Spencer. Richard Henry Stevenson suit ses cours au Lower Canada College (promotion de 1939) et à la McGill School of Commerce. Il se joint à la marine canadienne en décembre 1941 et sert sur divers navires, dont des Fairmiles et des dragueurs de mines, avant d'être affecté au NCSM Athabascan, un destroyer canadien de classe Tribal. Le 29 avril 1944, lors d'une patrouille dans la Manche en compagnie de mouilleurs de mines et du destroyer NCSM Haïda, l'Athabascan est coulé lors d'un affrontement contre deux destroyers allemands. Les quelques survivants, dont Stevenson, sont capturés par un destroyer allemand et faits prisonniers. Stevenson a subi des brûlures aux jambes et passe quelques jours dans un hôpital à Brest en compagnie d'environ 25 camarades blessés lors du naufrage. Après un séjour dans un camp spécial destiné aux interrogatoires, Stevenson passe le reste de la guerre à Marlag « O » (MARine LAGer = camp pour marins), un camp de prisonniers situé près de Brême créé spécialement pour les marins alliés.

Suite à sa libération, il retourne à Montréal où il fera carrière dans le monde des affaires comme courtier pour la compagnie A. E. Ames. La compagnie change maintes fois de propriétaire pour finalement être absorbée par la Banque Royale du Canada. Devenu associé au sein de la banque, M. Stevenson prend sa retraite en 2000. Il avait un grand intérêt pour la navigation de plaisance et a participé à des compétitions au niveau international pour le Royal St. Lawrence Yacht Club. En 1958, il a épousé Sarah Aitken avec qui il a eu trois enfants : Matthew, Diana (Draper) et Willa (Stevenson-Séguin), et plusieurs petits-enfants. Il est encore vivant aujourd'hui (en 2005), mais souffre de la maladie d'Alzheimer.

(Source : Sarah Aitken-Stevenson)

Portée et contenu :

Le fonds porte sur les événements survenus dans la vie de Richard Henry Stevenson pendant la Seconde Guerre mondiale. Plus spécifiquement, on y trouve surtout de l'information sur sa carrière dans la marine royale canadienne et sur sa captivité dans un camp de prisonniers de guerre allemand, Marlag « O », entre 1944 et 1945.

Le fonds contient de la correspondance envoyée et reçue par Stevenson lors de sa captivité à Marlag « O » et après sa libération en mai 1945, un article sur la captivité des prisonniers, un rapport écrit par Stevenson sur le naufrage de son navire, de même que deux journaux personnels rédigés lors de sa captivité. Le premier a été écrit sur des feuilles volantes de différents formats. Il débute par le naufrage de son navire et se termine par la libération des prisonniers en mai 1945. L'autre journal a été rédigé dans un petit cahier relié. Ces cahiers vierges étaient envoyés par le YMCA aux prisonniers alliés afin qu'ils puissent y tenir leurs journaux personnels. Ce second journal, à la différence du premier, ne contient pas une description chronologique des événements, mais présente plutôt une collection des notes de Stevenson sur les événements mémorables survenus lors de sa captivité. Il contient aussi des poèmes, des citations, des plans de son camp, des notes sur la nourriture, sur les colis reçus de la Croix-Rouge, des signatures de collègues prisonniers, un petit lexique allemand-anglais, des cartes postales et des lettres collées, de même que divers renseignements sur la vie et les divertissements dans le camp, comme des pièces de théâtre organisées par les prisonniers. Le journal est illustré de nombreux petits dessins, dont plusieurs de navires de guerre, du camp, de scènes de bombardements nocturnes au-dessus du camp, etc.

On trouve aussi dans le fonds quatre photographies, soit une photo de groupe de la Division « J.J. » à l'École navale HMCS Kings à Halifax où l'on voit R. H. Stevenson; une photo de sa soeur, Audrey Stevenson, à bord d'un voilier avec deux autres dames devant le Royal St. Lawrence Yacht Club; une photographie d'une peinture montrant le NCSM Athabaskan en action lors de la nuit de son naufrage; et une photo du capitaine Rogge, l'officier allemand en charge du camp de prisonniers Marlag, lors de sa reddition aux Alliés en mai 1945.

Le fonds est divisé selon les séries suivantes :

  • P681/A : Journaux personnels
  • P681/B : Correspondance
  • P681/C : Rapports, articles et autres documents
  • P681/D : Photographies