Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Fonds de la famille Will (P621)

1910-1946. - 11 cm de documents textuels. - 56 photographies. - 3 dessins.

Histoire administrative - Notice biographique :

Isabel Milne et James Will se sont mariés vers la fin des années 1910, probablement à Montréal. Nous leur connaissons deux enfants : Isabella et James W. Ils ont demeuré, à un certain moment, au 1691, rue De La Roche. Leur premier enfant, James, est né en 1921. Isabella est sans doute née après lui, car James l'appelle souvent « ma petite soeur » dans sa correspondance. James Will (père) a été membre du 60e bataillon du Corps expéditionnaire canadien lors de la Première Guerre mondiale. Bien qu'il ait survécu à la guerre, il est décédé jeune, à l'âge de 36 ans et 5 mois, le 12 juillet 1931 ou 1936. Il a été enterré au cimetière Mont-Royal le 15 juillet suivant.

Isabella a demeuré au 1160 de la rue Saint-Marc à Montréal (appartement 31). Son frère James était un diplômé des écoles Earl Grey et Strathearn, puis du collège Sir George Williams (fondé à Montréal en 1926 et qui deviendra l'Université Concordia). Il s'est enrôlé dans l'armée canadienne et est parti pour l'Europe en 1939 comme membre du régiment des Blackwatch. Il a ensuite été transféré dans la Brigade d'infanterie canadienne. Il a été posté en Angleterre, près de Croydon, jusqu'en 1944, puis a suivi les troupes lorsque les Alliés ont débarqué en Normandie. Ses lettres à sa soeur Isabella proviendront ensuite de France, puis de Hollande. C'est vraisemblablement en Allemagne qu'il a été tué, le 1er mars 1945, car il est mentionné dans une lettre qu'il y a été enterré dans un cimetière temporaire. Il avait alors 24 ans et venait de renoncer à son grade de caporal pour retourner comme simple soldat dans le régiment des Blackwatch.

Isabella Will a épousé James Ironside, probablement à l'été 1944. Tout comme James Will, Ironside était un soldat de l'armée canadienne posté en Angleterre. C'est en fait le frère d'Isabella, qui connaissait Ironside, qui leur a permis de faire connaissance par correspondance. Ironside a ensuite été blessé et transféré au Canada, où il a séjourné à l'Hôpital Royal Victoria et à Sainte-Anne.

Portée et contenu :

Le fonds porte sur la famille Will de Montréal, particulièrement Isabella et son frère James, soldat dans l'armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le fonds relate les activités de James Will entre 1941 et 1945 alors qu'il est posté en Angleterre, puis lorsqu'il se trouve en Europe à partir de 1944, jusqu'à son décès le 1er mars 1945. Le fonds retrace aussi le cheminement de James Ironside, un autre soldat canadien posté en Angleterre qui reviendra au Canada blessé et qui deviendra l'époux d'Isabelle Will.

Le fonds contient surtout de la correspondance adressée à Isabella Will ou à sa mère, Isabel Milne-Will. Cette correspondance a été écrite par James Will et James Ironside alors qu'ils étaient postés en Angleterre. On y trouve aussi quelques dessins humoristiques qui illustrent la vie dans l'armée en temps de guerre. Le fonds contient également des documents liés à la mort de James Will : une note de l'aumônier de sa brigade, une lettre officielle du gouvernement, ainsi qu'une lettre personnelle et un article de journal faisant état de son décès au combat.

Les lettres sont empreintes de joie de vivre, d'humour et d'affection. Outre un contenu fort riche en informations, notamment sur la vie quotidienne d'un soldat canadien en Angleterre pendant la Deuxième Guerre mondiale, certaines lettres ont aussi une valeur esthétique intéressante, car elles ont été écrites sur du papier à lettre que l'Armée du Salut fournissait aux soldats afin qu'ils écrivent à leurs proches. Sur ce papier figurent les insignes de l'Armée du Salut, ainsi que le drapeau britannique en couleurs. Aussi, certaines lettres ont visiblement été examinées par le bureau de la censure pendant la guerre, car plusieurs portent un sceau spécial ou la mention « Opened ». On fait aussi allusion, dans ces lettres, à certaines photos qui se trouvent dans la donation (photos de militaires postés en Europe).

Le fonds contient aussi des documents liés aux parents de James et Isabelle Will : deux reçus au nom de James Will (père) et la notice nécrologique de celui-ci; un pari de mariage entre Isabel Milne et un ami; un carnet d'autographes contenant des mots, des poèmes et des dessins de ses amis; un certificat de fin d'études de l'école Earl Grey; un dessin d'une dame; un poème et une carte de souhaits.

Le fonds contient aussi un article de journal portant sur le raid manqué de Dieppe et les soldats qui s'y sont distingués, et une note du gouvernement décernant une Barrette commémorative à un certain [Jacques] Lapointe.

La dernière série du fonds contient des photographies réalisées par des studios professionnels, ainsi que des images prises par des photographes amateurs. On y trouve des photos de voitures, de soldats des Première et Deuxième guerres mondiales, d'un hôpital en Europe devant lequel se tiennent des militaires, ainsi que deux photographies commerciales de la princesse Elizabeth lorsqu'elle était enfant. Il y a également des épreuves des photographes Van Dyke, Van Dyke & Meyers, E. C. Ford et F. Carrière et de cinq photographes européens d'Aberdeen, de Dundee et de Brighton.

Le fonds est divisé selon les séries et sous-séries suivantes :

  • Série A : Documents textuels
    • A1 : James Will (père)
    • A2 : Isabel Milne-Will
    • A3 : James W. M. Will (fils)
    • A4 : Isabella Will-Ironside
    • A5 : Affaires militaires
  • Série B : Photographies