Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







Chapleau (né en 1945), caricaturiste

Par Christian Vachon et Annick Poussart

David Ross McCord, fondateur du Musée McCord, était conscient du témoignage inestimable qu'apporte la caricature sur l'histoire contemporaine. Ainsi débuta une collection qui compte aujourd'hui plus de 20 000 merveilles, signées depuis 1759 par nos plus grands caricaturistes politiques.

Média de l'immédiat, la caricature politique fait naître parfois des dessins si justes et si drôles qu'ils s'abattent sur la victime tel un éclair - provoquant force réactions chez cette dernière.

Le caricaturiste Serge Chapleau (né en 1945) sur les traces de ses prédécesseurs George Townshend (1724-1807), John H. Walker (1831-1899), Henri Julien (1852-1908), Arthur Racey (1870-1941) et John Collins (né en 1917), a ainsi fait de la houle, pour ne pas dire des vagues. La caricature passe, la nature humaine demeure!

Serge Chapleau, dit Chapleau

Né le 5 décembre 1945 à Montréal, Serge Chapleau s'exerce très tôt au tir au crayon, notamment pour jouer à la bataille navale avec ses amis. Il obtient son diplôme de l'École des beaux-arts de Montréal en 1969.

En 1971, l'hebdomadaire Perspectives publie sa caricature du chansonnier Gilles Vigneault - en pleine page couleur, une première au Canada. Le succès est immédiat et, sans exagérer, phénoménal. De 1975 à 1977, le caricaturiste collabore à l'édition dominicale du Montréal-Matin et à des magazines comme Week-End, Actualité et Nous. Parallèlement, il crée des marionnettes 3D pour la télévision, dont le célèbre Gérard D. Laflaque. Puis c'est Le Devoir en 1985, l'aventure du Matin en 1987, et, de 1989 à 1992, une caricature hebdomadaire dans le 7 jours. De retour au Devoir en 1991, il devient en 1996 caricaturiste de La Presse, faisant vite mentir ceux qui prétendaient que ses caricatures s'en trouveraient changées. Depuis 1993, ses inconditionnels achètent le recueil de ses caricatures, L'année Chapleau.

En 2004, le personnage Gérard D. Laflaque revit dans une émission hebdomadaire de Radio-Canada, cette fois sous la forme virtuelle. Serge Chapleau a remporté à 5 reprises un National Newspaper Award pour ses caricatures éditoriales.

Autoportrait

Comment devient-on caricaturiste?
Quand j'étais tout petit (eh oui, j'ai déjà été petit), je rêvais, comme tous les enfants, de devenir pompier ou bandit. Mais réalisant peu à peu que je n'aimais pas les échelles, que j'étais peureux et que j'étais habile en dessin, j'ai décidé de devenir un artiste. Parti de rien, j'ai rapidement atteint la misère. Rendu là, autant s'amuser. Et me voilà caricaturiste.

Quelles sont les qualités requises pour être caricaturiste?
Êtes-vous grognon? Incapable de travailler en équipe? Voyeur? Aimez-vous le trouble? Vous êtes sûr que le métier d'agent d'assurance ne vous dit absolument rien? Si vous avez répondu oui à toutes ces questions et que vous aimez dessiner, vos chances sont excellentes.

Qu'est-ce qu'un caricaturiste?
Quelqu'un d'extrêmement chanceux, qui a l'incroyable privilège de tirer sa langue en public et d'être payé pour le faire.

Où trouvez-vous autant d'idées?
En travaillant avec les meilleurs scripteurs humoristiques au monde : les politiciens. Ils me fournissent du matériel quotidiennement, et gratuitement.

Croyez-vous que la caricature en tant que mode d'expression s'inscrit dans un cheminement personnel qui permet à l'artiste de s'exprimer et/ou de créer librement?
Vous pourriez répéter, s.v.p.?

Serge Chapleau

Source : Textes de l'exposition Aislin et Chapleau. Caricatures
Musée McCord, 1997-1998

Voir le sommaire 

Voir tous les artefacts (100)