Mots-clés :
 
 Inclure images des partenaires







L'artiste Henry Bunnett (1845-1910)

Par France Gascon, Mario Polosa et Christian Vachon

Henry Richard Sharland Bunnett (1845-1910) est né à Gênes, Italie, en 1845. Il aurait vécu en Angleterre jusqu'en 1885, alors qu'il s'embarqua pour le Canada où il servit d'abord comme sergent puis comme capitaine dans les Victoria Rifles de Montréal. Durant les quatre ans qu'il passa au Canada, Bunnett exécuta un nombre important de peintures et de dessins représentant des lieux et des bâtiments situés à Montréal, à Québec et dans d'autres régions du Québec. Plusieurs dessins de sa main ayant pour thème la vie à Montréal furent publiés dans le périodique Dominion Illustrated et une série d'aquarelles sur les uniformes militaires britanniques servit à illustrer un ouvrage sur les régiments coloniaux. Lorsqu'il séjourna à Montréal, son principal mécène fut David Ross McCord, dont les commandes faisaient partie d'un projet de documentation historique. En 1889, Bunnett retourna en Angleterre où il mourut en 1910.

Henry Bunnett : sur les lieux de l'Histoire

À la suite d'une commande de David Ross McCord, fondateur du Musée McCord d'histoire canadienne, le peintre Henry Bunnett exécuta entre 1885 et 1889 une série de vues documentaires représentant différents lieux, bâtiments et objets ayant pour le Québec une valeur historique. McCord craignait qu'avec le temps et la modernisation, ces vestiges d'un passé historique en viennent à disparaître à tout jamais.

Dans le cadre des commandes de McCord, le rôle de Bunnett se limitait à celui de peintre dans le sens le plus strict du terme. McCord lui-même établissait l'inventaire des sujets devant être documentés, choisissant souvent l'angle de vue à être utilisé et supervisant ensuite l'exécution des peintures finales. Dans certains cas, la tâche de Bunnett ne consistait qu'à rendre à l'huile ou à l'aquarelle les esquisses préparatoires détaillées réalisées de la main même de McCord.

Les peintures et les dessins ainsi produits n'étaient pas considérés comme des oeuvres d'art mais plutôt comme des documents historiques objectifs. Ils reflètent la préoccupation, apparue chez certains historiens plus tôt au cours du dix-neuvième siècle, au sujet de l'importance de la précision scientifique dans le compte rendu des faits historiques. S'il est vrai que la formation militaire de Bunnett et la nature documentaire de son travail nous incitent à situer son oeuvre dans le contexte de l'art topographique militaire britannique, les vues à caractère didactique des sujets semblent s'apparenter davantage aux applications documentaires de la photographie au dix-neuvième siècle. Le projet lui-même rappelle la documentation photographique systématique des lieux et des monuments historiques entreprise en France et en Grande-Bretagne depuis les années 1850. Cependant, la peinture avait l'avantage d'offrir une image entièrement en couleurs. De plus, en reproduisant un sujet tel qu'il apparaissait dans les années 1880 par le procédé de la peinture, il était possible d'omettre les ajouts ultérieurs au paysage, comme des bâtiments modernes.

Des artefacts pour un musée

Parmi l'ensemble des peintures et des dessins documentaires réalisés par Bunnett pour le compte de David Ross McCord, les oeuvres reproduisant des objets et des détails architecturaux répondaient autant au projet de documentation de McCord qu'à la constitution des collections de son futur musée. Pour McCord, les objets illustrés, comme ceux qu'il collectionnait si avidement, avaient acquis une valeur historique en raison de leur association avec des figures et des institutions historiques, mais aussi parce qu'ils offraient une sorte d'indication du développement des arts et de l'industrie au Canada - notamment au Québec - ou, dans le cas de certaines peintures, un témoignage visuel et historique. C'est ainsi que McCord, et plus tard le musée portant son nom, collectionnèrent des objets semblables à ceux qu'illustrait Bunnett et que dans plusieurs cas, l'objet même représenté par l'artiste finit par entrer dans les collections du musée.

Source : Textes de l'exposition Henry Bunnett : sur les lieux de l'Histoire
Musée McCord, 1993

Voir le sommaire 

Voir tous les artefacts (125)