XX.1865 | Premier congrès pédagogique français

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Ruban souvenir
Premier congrès pédagogique français
1911, 20e siècle
Soie
2.1 x 11.2 cm
Don de L'Abbé Jos. A. L'Archevêque
XX.1865
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Jusqu'au début du XXe siècle, les instituteurs acadiens n'ont pas d'association qui leur est propre. Ils participent aux rencontres pédagogiques des instituteurs anglophones, organisées par le « Teachers' Institute ».C'est dans le but de mettre sur pied une telle association qu'en 1911, l'abbé Désiré F. Léger (1855-1939), membre du conseil général de la société mutuelle l'Assomption, organise, à Saint-Louis-de-Kent, au Nouveau-Brunswick, le premier congrès pédagogique francophone. Il souhaite que les instituteurs et institutrices acadiens se tiennent au courant des nouveautés pédagogiques et profitent également de ce type d'activités pour se perfectionner.

  • Quoi

    Afin de se donner des instances où ils seront plus à l'aise de s'exprimer en français, les instituteurs et institutrices acadiens organisent en 1911 un premier congrès pédagogique francophone.

  • L'abbé Léger reçoit sa formation en théologie au Grand Séminaire de Québec.

  • Quand

    Les pédagogues anglophones du Nouveau-Brunswick ont, quant à eux, des rencontres pédagogiques depuis les années 1850.

  • Qui

    L'abbé Désiré F. Léger est poète à ses heures. Ses poèmes sont surtout publiés dans des journaux acadiens.