XX.1704 | Les cours d'été de l'Université St-Joseph, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Livre
Les cours d'été de l'Université St-Joseph, N.-B.
Frère Léopold, c.s.c.
1945, 20e siècle
Papier
26 x 18 cm
XX.1704
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les cours menant à l'obtention du brevet d'enseignant offerts par le Teachers' College sont, pour la plupart, donnés en anglais. Lors de la crise économique des années 1930, les inscriptions des candidats francophones diminuent considérablement. Le problème des enseignants acadiens sans brevet d'enseignement subsiste. Pour ajouter à cette situation, certaines personnes, dont Mgr Arthur Melanson (1879-1941), veulent des cours d'été pour les enseignants acadiens afin que ces derniers puissent parfaire leur formation. Mgr Arthur Melanson, le frère Léopold Taillon (1895-1969) et bien d'autres encore travaillent d'arrache-pied en vue de la création de l'École de pédagogie de l'Université Saint-Joseph. Ils ont compris que pour assurer l'avenir des francophones de la province, il est nécessaire d'agir rapidement.

  • Quoi

    Grâce aux cours d'été de l'Université Saint-Joseph, les Acadiens peuvent obtenir un brevet d'instituteur, divers certificats (I à V), un baccalauréat d'enseignement (B.E.E.), un baccalauréat ès arts (B.A.), un baccalauréat en pédagogie (B. Péd.) ou une maîtrise en pédagogie.

  • Les enseignants acadiens viennent des quatre coins de la province du Nouveau-Brunswick pour assister aux sessions pédagogiques offertes par l'Université Saint-Joseph.

  • Quand

    Les cours d'été de l'Université Saint-Joseph sont offerts de 1938 à 1955.

  • Qui

    Entre 1938 à 1955, environ 200 instituteurs et institutrices franchissent le seuil de l'Université Saint-Joseph pour assister aux cours d'été.