X8899.28 | Ferme W. S. Tompkins, Southampton, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Photographie
Ferme W. S. Tompkins, Southampton, N.-B.
1890-1900, 19e siècle
20 x 25 cm
X8899.28
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Traditionnellement, l'agriculture est perçue au Nouveau-Brunswick comme la cousine pauvre de l'industrie du bois d'oeuvre. Toutefois, à partir des années 1860, la production agricole et les revenus des produits de la ferme valent une fois et demie ceux de l'industrie du bois de sciage.

Frais et humide au printemps et à l'automne, le climat du Nouveau-Brunswick ne permet qu'une brève saison de croissance. On retrouve les sols les plus fertiles dans les vallées fluviales et dans les hautes terres, plus en retrait, où sont installés des peuplements plus anciens. Au milieu du XIXe siècle, les fermiers qui occupent ces terres plantent les cultures qui se prêtent le mieux à une courte saison de croissance : foin, céréales et plantes racines. De bons pâturages se traduisent également par une augmentation des troupeaux de vaches pour la production de viande et de lait, et de mouton pour la viande et la laine. Plus tard au XIXe siècle, les fermiers se lancent dans la culture active des pommes et d'autres fruits comme les bleuets.

Source : circuit web 'Une fenêtre sur le monde : Les rivières du Nouveau-Brunswick' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Le sol fertile de la portion nord de la rivière Saint-Jean est reconnu pour la production de pommes de terre.

  • Southampton est une petite communauté rurale située dans le comté de York, à environ 55 kilomètres au nord de Fredericton.

  • Quand

    À la fin du XIXe siècle, quelques fonderies du Nouveau-Brunswick se spécialisent dans la fabrication de machines agricoles comme les charrues pour répondre aux besoins des cultivateurs.

  • Qui

    Certains fermiers cultivent de petites parcelles de terre, qu'ils quittent l'hiver pour les camps de bûcherons; d'autres exploitent une ferme près de la côte tout en faisant de la pêche leur gagne-pain principal.