X12493 | Grève des conducteurs de tramways, Saint John, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Photographie
Grève des conducteurs de tramways, Saint John, N.-B.
Herbert J. Blois
1914, 20e siècle
Sels d'argent
18.4 x 27.8 cm
X12493
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les travailleurs syndiqués en milieu urbain parviennent régulièrement à faire accepter aux employeurs leurs échelles de salaires et leurs règlements syndicaux. Mais ces concessions ne sont accordées qu'à contre-coeur, lorsque la main-d'oeuvre se fait rare. En général, les patrons évitent de reconnaître officiellement les syndicats. Avec la concentration de l'activité économique et la constitution de grandes entreprises, la force du capital augmente et les conflits s'exacerbent. Les employeurs multiplient les recours en justice et font de plus en plus souvent appel à des briseurs de grève. À l'époque, le système de relations industrielles existant n'oblige pas les employeurs à négocier de bonne foi. Le rapport de force est donc en général défavorable aux syndicats, ce qui nuit au relèvement des salaires. Résultat ? Les ouvriers, excédés, recourent parfois à la violence et à la destruction de matériel pour exprimer leur rage.

  • Quoi

    Cette photographie montre des tramways renversés par une foule en colère. Une grève paralyse alors le transport en commun. C'est la remise en fonction du service par des briseurs de grèves qui a provoqué l'affrontement.

  • Cet incident s'est déroulé à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick. Toutes les grandes villes canadiennes telles que Québec, Montréal, Ottawa, Toronto et Vancouver possèdent alors un vaste réseau de tramways.

  • Quand

    La violence éclate en 1914, année riche en conflits de travail. D'autres syndicats entreprennent en effet, bon gré mal gré, des actions d'envergure telles que la grève défensive de six semaines des 3 000 ouvriers de la chaussure, à Québec. La province subit alors une perte très importante de jours ouvrables.

  • Qui

    Les compagnies de tramways sont régulièrement le théâtre de conflits de travail. Lors des arrêts de travail, il est fréquent de voir la clientèle d'origine ouvrière manifester sa sympathie envers les ouvriers syndiqués. Et de là à participer au saccage de voitures, il n'y a souvent qu'un pas, que ces ouvriers franchissent rapidement.