X11891 | Orphelinat pour garçons Wiggins, Saint John, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Stéréogramme
Orphelinat pour garçons Wiggins, Saint John, N.-B.
John Saunders Climo
Vers 1875, 19e siècle
Papier albuminé monté sur carton
8.7 x 17.6 cm
X11891
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Les organismes de bienfaisance privés

On avait tendance à classer les enfants pauvres parmi les méritants. Et c'était d'autant plus vrai s'ils étaient orphelins : étant donné que ces enfants avaient perdu leurs protecteurs naturels, les philanthropes n'avaient pas à se demander si leurs interventions portaient atteinte aux droits ou aux responsabilités des parents. Compte tenu des taux de mortalité élevés à l'époque, la perte d'un parent était une réalité beaucoup plus fréquente chez les enfants qu'elle ne l'est aujourd'hui. Le Montreal Protestant Orphan Asylum fut fondé en 1822; le mouvement de création d'organismes d'assistance aux enfants prit de l'ampleur dans le reste du Canada au cours des années 1850, période durant laquelle on assista à l'éclosion d'une multitude d'orphelinats protestants dans tous les principaux villages et villes du pays. La plupart de ces institutions étaient créées par des groupes de philanthropes, surtout des femmes, et une bonne part de leur financement dépendait de dons et contributions privés. La plupart de ces établissements accueillaient aussi bien les orphelins comme tels que les enfants n'ayant qu'un seul parent. Pour former les enfants durant leur séjour dans ces asiles, on avait recours à un régime combinant l'école, le travail, l'apprentissage de petits métiers et la religion. Au XXe siècle, les responsables de ces établissements plaçaient les enfants en milieu familial le plus tôt possible.

  • Quoi

    Il s'agit d'une photographie de l'orphelinat pour garçons Wiggins Male Orphan Institution de St-Jean, au Nouveau-Brunswick. L'établissement accueillait les garçons orphelins ou issus de familles monoparentales et âgés de quatre à dix ans. On pouvait y accueillir trente garçons.

  • L'orphelinat illustré ici était situé rue Saint-James, dans le centre-ville. En 1922, on déménagea l'institution avenue Mount-Pleasant, dans un quartier de classe moyenne.

  • Quand

    La Wiggins Male Orphan Institution fut incorporée en 1867, mais elle n'ouvrit ses portes qu'en 1876. Elle ferma en 1982.

  • Qui

    Le financement de l'établissement provint d'un legs obtenu en 1863 de Stephen Wiggins (1781-1863), un important commerçant de St-Jean.