X10258 | Sylvie Shea

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Photographie
Sylvie Shea
Vers 1865, 19e siècle
10.2 x 6.2 cm
X10258
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'exode massif qui suit la destruction de la récolte de pommes de terre en Irlande, en 1845, et qui continue durant les années subséquentes, a souvent été considéré comme un événement déterminant. Tandis que les immigrants catholiques irlandais démunis deviennent une charge de plus en plus lourde pour le trésor public du Nouveau-Brunswick, les tensions religieuses et ethniques s'exacerbent. De leur côté, les catholiques irlandais se retrouvent exclus, si ce n'est par la législation alors par l'opinion publique, de nombreuses fonctions et responsabilités officielles. En outre, les pauvres immigrants catholiques, qui sont disposés à travailler pour un salaire inférieur, sont perçus comme une menace pour l'éthique du travail. Cette discrimination anti-catholique ou anti-irlandaise leur rappelle des expériences similaires vécues dans leur pays natal. La loge orangiste prend pour modèle des Irlandais comme Sylvester Shea, un ivrogne notoire de Saint John, pour créer ses stéréotypes d'Irlandais bagarreurs.

Source : circuit web 'Ils sont venus d'Irlande' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les peines imposées à Shea pour son inconduite vont de séjours en prison à des amendes de 2 à 3 $.

  • Ce stéréotype de l'Irlandais violent et indiscipliné tire ses origines de la résistance historique des Irlandais à la domination anglaise.

  • Quand

    Le 22 mars 1864, Sylvester Shea, âgé de 50 ans, et un certain Michael Callaghan, âgé de 17 ans, sont condamnés à 40 jours de prison pour vagabondage.

  • Qui

    Sylvester Shea est inscrit comme ouvrier agricole dans le McAlpines Directory de1869-1870.