VIEW-809.1 | Banque de Montréal, Montréal, QC, 1878-1880

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Banque de Montréal, Montréal, QC, 1878-1880
Notman & Sandham
1878-1880, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
10 x 8 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-809.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , commerciale (1510) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les réseaux mis en place par les hommes d'affaires de Montréal avant 1850 continuent à se développer. Les grossistes montréalais, qui se distinguent de plus en plus des détaillants, servent une vaste clientèle de marchands établis dans les petites villes, les villages et les campagnes. Les banques montréalaises se multiplient et étendent leurs réseaux de succursales. Parmi elles, la Banque de Montréal reste la plus importante du pays, mais d'autres s'affirment de plus en plus, telles la Banque des Marchands et la Banque Molson. Plus modestes, les banques francophones (Banque d'Hochelaga et Banque Jacques-Cartier) arrivent néanmoins à se tailler une place.

  • Quoi

    Le siège social de la Banque de Montréal est construit entre 1845 et 1847 ; en 1859, on procède à des travaux de surélévation des murs. Son architecture est inspirée de celle de la Commercial Bank, située à Édimbourg, en Écosse.

  • L'immeuble est situé du côté nord de la Place d'Armes, face à l'église Notre-Dame et au Séminaire de Saint-Sulpice. Ainsi, le symbole de la puissance économique de la bourgeoisie anglophone répond au symbole de la puissance économique et religieuse de l'Église catholique francophone.

  • Quand

    La photo est prise peu de temps après la plus grande crise économique de l'époque. Cette crise, qui dure de 1874 à 1878, ébranle profondément de nombreuses entreprises montréalaises.

  • Qui

    Le président de la Banque de Montréal est alors George Stephen (plus tard Lord Mount Stephen) (1829-1921), riche homme d'affaires d'origine écossaise. Peu de temps après, il deviendra président du Canadien Pacifique, poste qu'il occupera pendant toute la période de construction du chemin de fer.