VIEW-3941 | Promenade des amoureux, parc Wilmot, Fredericton, N.-B., probablement 1905

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Promenade des amoureux, parc Wilmot, Fredericton, N.-B., probablement 1905
Wm. Notman & Son
Probablement 1905, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-3941
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Paysage (2227) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Pour la jeune femme respectable des Maritimes, l'éducation, la carrière et les sports doivent céder la place au mariage. Le choix d'un époux est une décision importante, d'autant plus qu'il est très difficile -- voire impossible à l'Île-du-Prince-Édouard -- d'obtenir un divorce, et que l'on s'attend à ce que le mariage dure toute la vie. En fait, le choix d'un époux est ce qui détermine le bonheur d'une femme et son bien-être financier. Les maris sont investis d'un pouvoir quasi illimité pour gérer le bien familial, et un mari qui dépense inconsidérément ou qui boit la fortune familiale peut causer beaucoup de tort à sa femme et à ses enfants. Mais il était sans doute difficile de se rappeler cette dure réalité en marchant main dans la main sur la Promenade des amoureux par un beau clair de lune .

References
Philip Girard et Rebecca Veinott, « Married Women's Property Law in Nova Scotia, 1850-1910 » dans Janet Guildford et Suzanne Morton, Separate Spheres: Women's Worlds in the 19th-Century Maritimes, Fredericton, Acadiensis Press, 1994, p. 67-92

Wendy Owen et J. M. Bumsted, « Divorce in a Small Province: A History of Divorce on Prince Edward Island from 1833 », Acadiensis, vol. XX, no 2 (Printemps 1991), p. 86-104.

  • Quoi

    De nombreux villages et villes des Maritimes possédaient un endroit appelé « Promenade des amoureux », de toute évidence considéré comme un lieu romantique par les résidents.

  • La Promenade des amoureux était en général un endroit romantique et bucolique comme celui du parc Wilmot, où les arbres permettaient aux amoureux de se mettre à l'abri des regards indiscrets.

  • Quand

    Le parc Wilmot a été inauguré par le prince de Galles en 1860.

  • Qui

    La Promenade des amoureux était sans doute le lieu de prédilection des jeunes femmes de la classe moyenne et de leurs « prétendants ».