VIEW-3283.A.1 | Église protestante de La Malbaie, Pointe-au-Pic, QC, vers 1898

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Église protestante de La Malbaie, Pointe-au-Pic, QC, vers 1898
Wm. Notman & Son
Vers 1898, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-3283.A.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , Photographie (77678) , religieuse (1335)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Cette église protestante fut érigée au milieu du village de Pointe-au-Pic, dans la région de Charlevoix. Le développement touristique de cette région s'amorce au milieu du 19e siècle.

Plusieurs personnes qui fréquentent la région sont protestantes. Aussi, l'église protestante qui figure sur cette photo est construite en 1867. Des presbytériens et des anglicans y célèbrent leur culte, se partageant l'édifice que l'on surnomme Union Church.

À l'époque victorienne, les gens aisés fuient les villes polluées durant l'été pour naviguer sur le fleuve et se reposer sur ses rives. La région de Charlevoix est difficilement accessible par voie terrestre. Aussi, à partir de 1856, le quai de Pointe-au-Pic permet aux vacanciers de s'y rendre par bateau. Ce sont d'abord les navires de la compagnie maritime Richelieu & Ontario qui y font escale. Après une fusion avec cette dernière en 1913, ceux de la Canada Steamship Lines s'y rendent à leur tour.

Durant la seconde moitié du 19e siècle, des hôtels et des auberges voient le jour dans le secteur de Pointe-au-Pic. De nombreux cottages sont également construits dans les environs, accueillant de riches estivants, canadiens ou américains. Certains visiteurs préfèrent louer une maison de ferme ou un cottage pendant les quelques mois de l'été. C'est le cas du photographe qui a pris cette photo, William McFarlane Notman, qui loue une vieille maison de ferme à Cap-à-l'Aigle, non loin de Pointe-au-Pic, entre 1898 et 1900.