VIEW-3189 | S.S. Canada, Cap-à-l'Aigle, Qc, vers 1895

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
S.S. Canada, Cap-à-l'Aigle, Qc, vers 1895
Wm. Notman & Son
Vers 1895, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-3189
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  bateau à vapeur (449) , Photographie (77678) , port (627) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le Canada était l'un des vapeurs à bord desquels les vacanciers naviguaient sur le fleuve Saint-Laurent vers la fin du XIXe siècle.

La nature avait de grandes vertus à l'époque victorienne. Les gens aisés fuyaient les villes pour naviguer sur le fleuve ou se reposer sur les rives du Saint-Laurent afin de contrer les effets néfastes de l'urbanisation et de l'industrialisation.

Le Canada, construit à Sorel en 1866, appartenait à la Richelieu & Ontario Navigation. Les passagers des véritables « palais flottants » de cette compagnie voyagent dans des conditions luxueuses. Vers 1886, cette dernière possède la majorité des vapeurs qui naviguent entre les Grands Lacs et l'Atlantique.

Le nom du vapeur, Canada, rappelle l'événement qui a marqué l'année de son baptême : la Confédération, en 1867.

  • Quoi

    Les riverains surnommaient les bateaux de la Richelieu & Ontario Navigation les « bateaux blancs » en raison de leur couleur et de leur élégance.

  • Murray Bay, aujourd'hui La Malbaie, village voisin de Cap-à-l'Aigle, devient l'une des destinations touristiques les plus populaires au Canada après la construction du Pointe-au-Pic, en 1853, car les navires peuvent alors faire escale dans la région.

  • Quand

    L'arrivée et le départ des bateaux à vapeur suscitent une grande animation dans les villages où ils font escale. L'essor des villages de Charlevoix dépend de la présence de quais. Le premier quai de la région sera celui de Pointe-au-Pic, le deuxième, celui de Cap-à-l'Aigle.

  • Qui

    Les vacanciers de la région de Charlevoix pouvaient être logés « chez l'habitant », à Cap-à-l'Aigle.