VIEW-2604 | Intérieur du Musée Redpath, Université McGill, Montréal, QC, 1893 (?)

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Intérieur du Musée Redpath, Université McGill, Montréal, QC, 1893 (?)
Wm. Notman & Son
Probablement 1893, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
25 x 20 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2604
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , édifice (530) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Construit sur le campus de l'université McGill en 1882 grâce à une donation importante de Peter Redpath, président de la compagnie Redpath Sugar, le musée Redpath accueillait une importante collection de spécimens de science naturelle, dont le noyau initial avait été constitué par le principal de l'université, Sir William Dawson, un géologue et le plus important savant canadien du XIXe siècle. Outre les galeries où étaient exposés les diverses collections et l'impressionnant squelette du Megatherium, le musée comptait des espaces de rangement, des laboratoires, un vaste auditorium.

Les gens de l'époque victorienne étaient passionnés de sciences naturelles. Qu'il s'agisse de botanique, d'ornithologie, de conchyliologie (l'étude des coquillages), de zoologie ou d'archéologie, de spécimens recueillis au Canada ou dans des pays lointains, hommes et femmes, amateurs et scientifiques étaient des collectionneurs invétérés. Ils étaient aussi convaincus de l'importance scientifique et pédagogique des musées. C'est ainsi que le Musée Redpath servait de support à l'enseignement et à la recherche universitaire. Mais des associations privées et plusieurs institutions d'enseignement plus modestes se dotèrent également de salles d'exposition pour leurs membres ou leurs étudiants.

Source: Exposition virtuelle Deux quotidiens se rencontrent

Clefs pour l'histoire

La volonté des réformistes de démocratiser l'accès aux loisirs s' accompagne aussi d'un certain élargissement des cadres de la vie culturelle. Longtemps demeurées l'apanage d'un petit groupe sélect d'individus issus de la bourgeoisie, les activités culturelles ont d'abord lieu dans des salons privés et dans les rares petites salles de spectacles qui existent dans les villes. Or, dans le contexte des transformations majeures qui marquent les dernières décennies du XIXe siècle, les réformistes et divers autres groupes estiment qu'il est aussi important de fournir à la population des loisirs culturels afin de contribuer à la dissémination du savoir et à l'élévation morale de la société. C'est dans ce contexte que parallèlement à l'aménagement des espaces de loisirs, on met sur pied des bibliothèques et des musées et on organise des concerts et des manifestations à caractère culturel dans les parcs et les lieux publics.

  • Quoi

    Le grand hall du Musée Redpath est conçu pour faire l'étalage d'une multitude de spécimens liés à l'histoire naturelle.

  • L'Université McGill loge encore aujourd'hui ce musée, le premier du genre dans l'historie canadienne.

  • Quand

    Fondé entre 1880 et 1882, le musée a pour mandat de rappeler aux étudiants et au public l'importance de la nature et de la célébrer, à une époque marquée par d'importants progrès sur le plan matériel.

  • Qui

    Le musée naît de la mise en commun d'un don substantiel de l'homme d'affaires montréalais Peter Redpath (1821-1894), et des riches collections d'histoire naturelle de John William Dawson (1820-1899), alors recteur de l'Université McGill.