VIEW-2539.1 | Magasin de Henry Morgan, rue Sainte-Catherine, Montréal, QC, vers 1890

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Magasin de Henry Morgan, rue Sainte-Catherine, Montréal, QC, vers 1890
Wm. Notman & Son
Vers 1890, 19e siècle
Papier albuminé
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2539.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , commerciale (1510) , Photographie (77678) , scène de rue (1738) , Scène urbaine (3948)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Sur le plan de l'organisation du commerce et de l'architecture, les magasins-entrepôts sont les précurseurs des grands magasins de la fin du XIXe siècle. La plupart de ces grands magasins étaient à l'origine des commerces spécialisés dans une branche particulière, le plus souvent les « marchandises sèches » : tissus, accessoires, vêtements. Progressivement, l'éventail des produits vendus s'élargit et le magasin évolue vers une structure par rayons. Les clients peuvent dorénavant combler une multitude de besoins sous un même toit. Les propriétaires, comme Henry Morgan à Montréal et Timothy Eaton à Toronto, doivent alors construire de vastes immeubles adaptés à cette nouvelle vocation. Si certains grands magasins conservent leur cachet exclusif, d'autres recherchent une clientèle plus diversifiée. Eaton's s'engage dans cette voie avec beaucoup de succès. La compagnie innove par sa politique du prix fixe, de l'argent comptant et de la garantie de satisfaction; dès 1884, elle introduit son système de vente par catalogue.

References
Sources imprimées



Michèle Comeau, « Les grands magasins de la rue Sainte-Catherine à Montréal : des lieux de modernisation, d'homogénéisation et de différentiation des modes de consommation », Bulletin d'histoire de la culture matérielle, 41 (printemps 1995), p. 58-68.



Jean Hamelin et Yves Roby, Histoire économique du Québec, 1851-1896, Montréal, Fides, 1971, p. 347-351.

Source : circuit web 'La consommation : une passion victorienne' de Joanne Burgess, Université du Québec à Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Le magasin Henry Morgan de la rue Sainte-Catherine est un bel exemple montréalais d'un immeuble conçu spécialement pour héberger un grand magasin à rayons.

  • La rue Sainte-Catherine Ouest traverse le quartier résidentiel du Mile Carré Doré qu'affectionnent les bourgeois montréalais. C'est autour du square Phillips, au coeur de ce quartier, que s'installent les commerces de détail de luxe, comme celui de Morgan.

  • Quand

    En 1891, l'entreprise fondée par Henry Morgan quitte définitivement le Vieux-Montréal où elle était installée depuis 1843. Elle sera un des premiers magasins de détail à quitter les prestigieuses rues Saint-Jacques et Notre-Dame pour une artère commerciale en émergence, la rue Sainte-Catherine.

  • Qui

    Le nouvel immeuble de Henry Morgan a été conçu par l'architecte américain John Pearce Hill. S'inspirant des dernières tendances des grands magasins américains, il a doté le magasin Morgan d'un décor qui plaira à son élégante clientèle féminine.