VIEW-2337 | Éboulement, Québec, QC, vers 1890

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Éboulement, Québec, QC, vers 1890
Wm. Notman & Son
Vers 1890, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2337
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Photographie (77678) , scène de rue (1738) , Scène urbaine (3948)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cette photographie montre un éboulis à Québec, vers 1890. Plusieurs éboulements avaient déjà eu lieu sous le cap Diamant. En 1841, 32 personnes perdaient la vie dans de telles circonstances et, en 1852, sept personnes étaient victimes d'un éboulement sur la rue Champlain. Cependant, le plus terrible de ces désastres surviendra le 19 septembre 1889.

Ce soir-là, un gigantesque bloc de roche se détache de la paroi du cap Diamant et s'écrase 91 mètres plus bas sur les maisons de la rue Champlain. Les policiers, les pompiers et les militaires dépêchés sur les lieux fouillent les décombres à la recherche de survivants. Au total, près de 50 personnes trouvent la mort dans cette catastrophe, dont plusieurs enfants.

Source : circuit web 'Désastres et calamités' de Nathalie Lampron (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les fortes pluies et les périodes répétées de gel et de dégel rapides augmentent les risques d'éboulements en accentuant les anfractuosités dans le roc.

  • La rue Champlain longe une falaise rocheuse abrupte, sans végétation, affaiblie à certains endroits par les marques d'anciennes carrières.

  • Quand

    Sur sa carte de 1613, Samuel de Champlain donne le nom de « Mont du Gas » au cap qui surplombe la ville de Québec ; l'appellation cap Diamant, qui désigne à l'origine la partie ouest du promontoire, est officialisée en 1925.

  • Qui

    En 1889, 28 familles vivaient dans le secteur touché par l'éboulement. Parmi les survivants, on compte M. Joseph Klemp, 74 ans, qui demeura prisonnier des débris pendant 108 heures avant d'être dégagé sain et sauf.