VIEW-1794 | Remise à thé du CP, Vancouver, C.-B., 1887

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Remise à thé du CP, Vancouver, C.-B., 1887
William McFarlane Notman
1887, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-1794
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  ferroviaire (371) , Photographie (77678) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le commerce du thé était très rentable pour le Canadien Pacifique. Trois semaines à peine après l'arrivée du premier train à Port Moody, en 1886, un navire arrive de Yokohama avec à son bord un million de livres de thé. Le chargement est rapidement expédié à Montréal, et de là, en Grande-Bretagne. Trois ans plus tard est ouvert à Vancouver un consulat japonais qui s'occupent des questions de commerce et d'immigration. Aussi dès 1891, il se pratique un commerce lucratif des mandarines en provenance du Japon. Durant les premières années d'exploitation du chemin de fer, avant la colonisation massive des Prairies autour de 1895, le chemin de fer tire une large part de ses revenus de ce commerce.

Source : circuit web 'Sur les rails du rêve national' de William R. Morrison, University of Northern British Columbia (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Cet entrepôt est rempli de boîtes de thé, une marchandise précieuse et chère.

  • Les entrepôts se trouvaient aux quais de Vancouver.

  • Quand

    Lorsque cette photo a été prise en 1887, il y avait environ un an que l'on avait commencé à faire le commerce du thé.

  • Qui

    Cultivé et cueilli en Chine et en Inde, le thé était transporté par train express à travers le Canada à destination du marché britannique.