VIEW-11557.0 | Banque Royale du Canada, Lunenburg, N.-É., copie réalisée en 1911

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Banque Royale du Canada, Lunenburg, N.-É., copie réalisée en 1911
Anonyme - Anonymous
1911, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
16 x 21 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-11557.0
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , commerciale (1510) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'Acte d'Amérique du Nord britannique de 1867 place les banques sous la juridiction stricte d'Ottawa. Toutefois, jusqu'aux années 1890, la plupart des banques canadiennes sont encore fortement implantées dans les régions. Seule la Banque de Montréal, fondée en 1817, possède des succursales partout au pays. En 1896, il y a 37 banques à charte au pays ; elles portent des noms comme Bank of British Columbia et Summerside Bank. Beaucoup de ces institutions font faillite parce que leur implantation les rend vulnérables aux fluctuations de l'économie d'une seule région.

En 1919, la plupart des banques sont des institutions nationales. Il n'y a plus que 19 banques à charte au pays ; la plupart d'entre elles ont leur siège social à Montréal ou à Toronto. En 1920, trois banques - la Banque de Montréal, la Banque Royale et la Banque de Commerce - contrôlent 52 % des actifs bancaires au pays. Les banques possédant de nombreuses succursales sont en position de diversifier leurs activités. Certains critiques de l'époque font valoir que le centre du Canada domine le système bancaire. La Banque Royale offre un exemple typique de ce passage à des activités à l'échelle nationale : fondée comme la Merchants' Bank of Halifax en 1869, elle établit son siège social à Montréal en 1907 et devient la Banque Royale.

  • Quoi

    Partout au Canada, la succursale bancaire locale est le point de contact du citoyen avec le système national. Ces succursales sont logées dans des édifices conçus pour donner une impression de stabilité et d'intégrité aux clients. Des caractéristiques néoclassiques comme les colonnes et la construction en pierre contribuent à transmettre ce message. Pour l'humoriste Stephen Leacock (1869-1944), ces édifices évoquent des temples religieux.

  • Le système bancaire canadien est inspiré du système écossais des succursales, dans lequel ces dernières se déploient comme une toile d'araignée autour du siège social. Les fonds peuvent ainsi circuler facilement partout au pays. En 1890, il y a 426 succursales bancaires au Canada ; en 1920, il y en a 4 676, soit une pour 1 900 Canadiens.

  • Quand

    La Merchants' Bank de Halifax fonde la ville côtière de Lunenburg au sud de la Nouvelle-Écosse en 1871. En 1919, la succursale récemment reconstruite de Lunenburg n'est plus que l'une des 662 succursales nationales et internationales de la Banque Royale.

  • Qui

    Les banques permettent aux jeunes hommes d'accéder à la nouvelle classe urbaine des professionnels. Les employés de banques, ces guichetiers et commis qui travaillent dans les succursales, sont des collets blancs dont la carrière peut les amener à voir du pays, puisque les banques canadiennes s'établissent à l'étranger, jusqu'à Cuba. Les banquiers sont alors considérés comme des notables dans une communauté.