VIEW-11534 | Pharmacie, hôpital Hôtel-Dieu, Montréal, QC, 1911

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Pharmacie, hôpital Hôtel-Dieu, Montréal, QC, 1911
Wm. Notman & Son
1911, 20e siècle
Gélatine argentique
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-11534
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , médicale (125) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les hôpitaux sont généralement équipés d'une pharmacie où est tenue une gamme très variée de produits végétaux, minéraux, animaux et chimiques servant à fabriquer des sirops, des pommades, des onguents, des vins médicinaux, etc. On dispose aussi souvent d'un petit jardin d'herbes médicinales.

Les préparations pharmaceutiques sont classées en deux ordres. Il y a les médicaments officinaux, confectionnés à l'avance selon la composition indiquée dans les pharmacopées et conservés dans la pharmacie. Il y a aussi les médicaments magistraux qui sont préparés selon l'ordonnance spécifique des médecins. La fonction de pharmacien d'hôpital demande une connaissance étendue de la pharmacopée.

Durant les années 1880, on fait un grand usage d'opium, de morphine, de cocaïne, de bromure de potassium, de chloroforme, de strychnine, de peroxyde, de laudanum ou de nitroglycérine, ce qui n'empêche l'usage de sangsues, de poudre de vipère ou d'huile de croton. Tradition et modernité feront longtemps bon ménage.

  • Quoi

    Cette pharmacie d'hôpital, d'une propreté exemplaire, contient tous les appareils et produits nécessaires à la fabrication des médicaments d'ordonnance. Toutes les prescriptions de l'hôpital y sont préparées.

  • Il s'agit de la pharmacie de l'Hôtel-Dieu de Montréal. Les produits utilisés proviennent de tous les continents. Mais par souci d'économie, on cultive un jardin d'herbes médicinales pour la préparation des médicaments.

  • Quand

    Dès les débuts de la Colonie, les Hospitalières fabriquent au mieux de leur connaissance les médicaments pour leurs malades. La directrice de la pharmacie a toujours joué un rôle très important au sein de l'hôpital.

  • Qui

    Dans les hôpitaux anglophones, ce sont généralement des pharmaciens diplômés qui officient dans ce lieu protégé. Ici, ce sont les soeurs de la Charité.