VIEW-11353 | Terrain de jeu, Collège de Longueuil, QC, 1911

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Terrain de jeu, Collège de Longueuil, QC, 1911
Wm. Notman & Son
1911, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-11353
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Paysage (2227) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le développement d'équipements publics de loisir

À partir du tournant du siècle, les mouvements de réforme visant l'amélioration des conditions de vie et l'aménagement d'espaces verts ainsi que la valorisation du jeu comme outil pédagogique pour les enfants favorisent grandement le développement des loisirs. Mais encore faut-il qu'il existe des terrains de jeux pour pouvoir s'amuser. Pressés par les réformistes mais également soucieux de contribuer à l'embellissement de leurs villes, les pouvoirs municipaux répondent aux demandes qui leur sont adressées en aménageant une série d'installations publiques. Un peu partout au Canada, surtout entre les années 1900 et 1920, les villes aménagent un nombre important de terrains de jeux sur leur territoire. C'est d'ailleurs de cette époque que datent bien des terrains de jeux et des parcs dont on profite encore aujourd'hui.

  • Quoi

    Cet immense espace n'est pas particulièrement typique des terrains de jeux de l'époque, dont la superficie était beaucoup plus petite.

  • D'aussi vastes terrains de jeux sont surtout aménagés dans les petites villes, comme c'est le cas sur cette photographie prise à Longueuil, en banlieue de Montréal.

  • Quand

    Les terrains de jeux offrent plus de possibilités de loisirs l'été que l'hiver, période pendant laquelle les appareils sont remisés jusqu'au retour de la belle saison.

  • Qui

    Dans les premiers terrains de jeux, des espaces et des appareils distincts sont alloués aux garçons et aux filles.