RB-0695.2 | "J'étais en train de mourir !"

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Impression
"J'étais en train de mourir !"
Wells & Richardson Co.
1896, 19e siècle
Papier
24.7 x 17 cm
RB-0695.2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Impression (4091) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le recours aux témoignages des personnes censément guéries par le produit annoncé est un procédé très répandu. De nombreuses publicités présentent de larges extraits de lettres de lecteurs qui témoignent de leurs souffrances antérieures et des bienfaits du remède secret. On souhaite ainsi se rapprocher de la tradition orale et plonger le lecteur dans un univers qui lui est familier.

La plupart de ces témoignages sont en partie fabriqués par les publicitaires. Les lettres reçues sont modifiées en exagérant les symptômes ressentis par les correspondants. Les propriétés étendues et miraculeuses du produit sont ainsi mises en évidence. Généralement, les correspondants reçoivent une réponse contenant un échantillon du produit vendu par le fabricant. Les lettres reçues sont vendues à d'autres compagnies à la recherche de matériel semblable pour mousser leur camelote.

Pour atténuer le scepticisme de plusieurs lecteurs, on n'hésite pas à promettre une importante somme d'argent à quiconque prouvera que le témoignage présenté est faux. Aujourd'hui, les publicitaires se risquent de moins en moins à faire de telles promesses.

References
D. Goulet, Le Commerce des maladies, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, coll. Edmond De Nevers, 1987, p. 86-87.

J. Collin, et D. Béliveau, Histoire de la pharmacie au Québec, Montréal, Musée de la pharmacie du Québec, 1994, p. 146-155.

  • Quoi

    Extraits d'un témoignage publié dans la brochure publicitaire de la compagnie Wells & Richardson, fabricant du Paine's Celery Compound.

  • Les témoignages proviennent des États-Unis ou du Canada selon la clientèle visée. La brochure en présente de nombreux extraits, notamment celui de Mme Lefebvre présenté ici et celui de Mme Pierce, de Saint-John au Nouveau-Brunswick.

  • Quand

    À partir de la fin du XIXe siècle, les fabricants de remèdes secrets utilisent de nouveaux procédés pour convaincre les lecteurs : titres accrocheurs; témoignages de personnes guéries; exagération des maladies; propriétés thérapeutiques étendues du produit.

  • Qui

    La compagnie Wells & Richardson a été accusée à la fin du XIXe siècle d'avoir conclu une entente avec un quotidien de Chicago pour fabriquer de faux témoignages.