MP-1994.32.6 | Dames prenant le thé avec des oranges et des biscuits, QC, vers 1900

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Dames prenant le thé avec des oranges et des biscuits, QC, vers 1900
Sally Eliza Wood
1900, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 17 cm
Don de Mrs. Sara Tauben
MP-1994.32.6
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Cantons-de-l'Est ? (2) , costume (50) , duo (47) , féminine (37) , formel (1) , intérieur (33) , Knowlton ? (2) , loisirs (132) , Occupation (1110) , occupation (332) , orange (1) , Photographie (77678) , tasse de thé (1) , thé (4) , théière (2)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les effets de l'urbanisation et de l'industrialisation sur le marché du lait cru (lait non traité tel qu'il sort du pis de la vache) sont considérables et complexes. Entre 1880 et 1920, la consommation de ce produit connaît une hausse vertigineuse. En 1921, on estime la consommation totale de la ville de Montréal à 60 000 gallons par jour pour une population de 618 506 habitants. Cette hausse s'explique notamment par l'augmentation de la population infantile et juvénile. En effet, les adultes boivent peu de lait au début du siècle dernier, sauf pour le nuage de crème qu'ils mettent dans leur tasse de thé ou le lait qu'ils ajoutent aux plats cuisinés et aux desserts. Ce comportement reflète les croyances populaires et médicales de l'époque : les propriétés attribuées au lait en font un aliment de choix pour les vieillards, les invalides et les enfants.

  • Quoi

    Deux dames élégantes à l'heure du thé. La pratique de consommer du thé et un léger goûter en fin d'après-midi est répandue dans les milieux bourgeois anglophones à la fin du XIXe siècle.

  • Les oranges vendues au Québec viennent probablement de la Floride ou de la Californie, deux États américains déjà reconnus pour leurs plantations d'orangers.

  • Quand

    En 1900, les oranges sont un produit coûteux que seule une minorité aisée peut acheter régulièrement. La plupart des gens ne consomment ce fruit qu'à Noël ou les jours de fête.

  • Qui

    L'auteure de cette photographie est Sally Eliza Wood (1857-1928). Elle ouvre un studio de photographe à Knowlton au tournant du XXe siècle. Ses photographies captent souvent des scènes de la vie domestique.