MP-1985.31.182 | Groupe de raquetteurs, mont Royal, Montréal, QC, vers 1901

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Groupe de raquetteurs, mont Royal, Montréal, QC, vers 1901
N. M. Hinshelwood
Vers 1901, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
16 x 21 cm
Don d'un donateur anonyme
MP-1985.31.182
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  hiver (73) , mixte (133) , mont Royal ? (2) , Montréal ? (5) , Occupation (1110) , occupation (332) , Photographie (77678) , raquette (9) , sport (478)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La randonnée en raquettes va devenir une des activités les plus accessibles et les plus répandues. La raquette se pratique sous forme de sport organisé par l'intermédiaire des clubs qui se mettent en place dans plusieurs villes canadiennes. Au début de leur existence, ces clubs organisent principalement des courses. Mais avec le temps, les programmes des associations se diversifient et incluent davantage d'activités sociales comme des promenades ou des excursions, ce qui facilite la participation des femmes.

Contrairement aux autres sports, les Canadiens français s'intéressent à la raquette relativement tôt au 19e siècle. D'ailleurs le quotidien Le Canadien lance l'idée, en 1854, d'en faire un sport national, ce qui atteste bien l'intérêt du public francophone pour cette activité.

References
Donald Guay, La conquête du sport : Le sport et la société québécoise au XIXe siècle, Montréal, Lanctôt Éditeur, 1997, p. 84-88

Michel Bellefleur, L'évolution du loisir au Québec : Essai socio-historique, Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, 1997, p. 39-42.

  • Quoi

    La pratique de la raquette évolue rapidement au cours du 19e siècle. De moyen de transport utilitaire, elle devient une activité à caractère social et récréatif.

  • À Montréal, le mont Royal est le lieu d'élection des sportifs qui y trouvent suffisamment d'espace pour des randonnées en raquettes mais aussi pour des promenades en carriole ou des descentes en luge durant l'hiver.

  • Quand

    Si la majorité des randonnées se déroulent durant la journée, les soirées sont aussi propices aux balades en charmante compagnie !

  • Qui

    Les femmes sont plus largement intégrées dans les associations de raquetteurs au fur et à mesure que cette activité devient plus sociale et moins compétitive.