MP-1979.111.27 | Attelage de chiens tirant du bois, ruisseau Bonanza, Yuk., 1897-1898

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Attelage de chiens tirant du bois, ruisseau Bonanza, Yuk., 1897-1898
Edwin Tappan Adney
1897-1898, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
10 x 12 cm
MP-1979.111.27
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  événement (534) , Histoire (951) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Parce qu'il en coûtait une fortune pour acheminer par bateau des marchandises en amont, les mineurs devaient porter tout ce dont ils avaient besoin au delà des cols. Par conséquent, la plupart des mineurs n'étaient munis que d'outils de base. Comme en général ils n'avaient pas les moyens d'acheter du bois, ils abattaient les arbres pour construire leurs cabanes, leurs sluices et autre équipement de prospection. À l'aide de simples haches et scies à bras, ils devaient couper les arbres et équarrir les planches. C'était des tâches très difficiles, particulièrement pour des hommes originaires des villes d'Amérique du Nord et d'Europe, peu habitués au travail manuel. Le mineur assez chanceux pour posséder des chiens pouvait travailler moins, mais les chiens coûtaient cher. Le site Web du Klondike Gold Rush National Historic Park décrit la dégradation de l'environnement provoquée par l'abattage des arbres par les mineurs.

Source : circuit web 'En route pour le Klondike! La quête vers l'or' de William R. Morrison, University of Northern British Columbia (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Ce mineur a recours à un attelage de chiens et un traîneau pour transporter du bois pendant la ruée vers l'or du Yukon.

  • Ce cours d'eau est le ruisseau Bonanza, lieu de la découverte de l'or en août 1896.

  • Quand

    La prise de vue date de 1897-1898, au plus fort de la ruée vers l'or.

  • Qui

    Le nom du mineur et des chiens s'est perdu.