MP-1976.26.49 | La saison de la collecte des fourrures de renard blanc, Revillon Frères, Port Harrison, QC, vers 1920

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
La saison de la collecte des fourrures de renard blanc, Revillon Frères, Port Harrison, QC, vers 1920
Samuel Herbert Coward
Vers 1920, 20e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Gélatine argentique
10 x 8 cm
Don de Mrs. Dorothy Martin
MP-1976.26.49
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Industrie (1055) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cette photographie illustre le nombre de peaux de renard qu'achetait en une saison (probablement 1920) le poste de traite dirigé par Revillion Frères à Port Harrison (aujourd'hui Inukjuak). Avant l'arrivée des négociants en fourrures, les Inuits attachaient relativement peu d'importance aux renards, bien qu'il leur arrivât à l'occasion d'en manger ou d'utiliser leur fourrure pour garnir leurs vêtements. Mais la fourrure de renard était très recherchée par les Européens, notamment celle du renard blanc, et c'est pourquoi les Inuits ont adapté leurs pratiques de chasse pour répondre à la demande de Revillion et de la Compagnie de la Baie d'Hudson (les deux compagnies qui possédaient des postes de traite au Nunavik).

Un trappeur de renard doué pouvait se procurer un fusil et des balles, et améliorer ainsi ses chances de nourrir sa famille. Les postes de traite offraient également de la farine, du sucre, du thé et du tabac, denrées de « luxe » auxquelles les Inuits se sont habitués rapidement.

Cependant, la fourrure de renard n'était pas une source de revenu sûre. L'hiver, les renards se nourrissaient principalement de lemmings, et comme le nombre de lemmings diminuait radicalement tous les trois ou quatre ans, la population de renards fluctuait en conséquence.

  • Quoi

    Voici une photographie des peaux de renard achetées en une seule saison par le poste de traite de Revillion Frères à Inukjuak (Port Harrison).

  • Cette photographie a été prise à Port Harrison, au Québec. Cette communauté est aujourd'hui connue sous le nom d'Inukjuak.

  • Quand

    Cette photographie date probablement de 1920.

  • Qui

    Le photographe était Samuel Herbert Coward. Nous ignorons le nom des personnes figurant sur la photo.