MP-1974.133.185 | Femme mettant son linge à sécher, Drummondville, Qc, vers 1900.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Femme mettant son linge à sécher, Drummondville, Qc, vers 1900.
Charles Howard Millar
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
10 x 12 cm
Don de Mr. Leslie Millar
MP-1974.133.185
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  environs de Drummondville (1) , lavage (3) , lessive (1) , Occupation (1110) , occupation (332) , Photographie (77678) , séchage (2) , travail (392)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La machine à lessiver connaît une évolution plus lente que les autres innovations technologiques.

En 1782, un tapissier londonien fixe une cage cylindrique à barreaux de bois, dotée d'une manivelle, au centre d'un baquet. Cette machine à lessiver rudimentaire se remplit et se vide à la main. Le linge humide est ensuite essoré entre deux rouleaux de bois. En 1858, un industriel de Pittsburgh (États-Unis) invente un battoir mécanique. En 1860, on chauffe l'eau grâce à des réchauds à gaz. La machine est munie, en 1884, d'une manivelle à l'intérieur d'un baquet rotatif. En 1906, Alva Fisher, de Chicago (États-Unis), construit une machine électrique.

Dès les années 1890, l'usage de la machine à lessiver s'implante dans les grandes villes canadiennes, où l'on en trouve dans les grands hôtels et les hôpitaux. Les campagnes d'hygiène publique menées par les médecins hygiénistes de Montréal n'y sont certainement pas étrangères.

Source : circuit web 'Tout nouveau, tout beau, la techno' de Jacques G. Ruelland, Université de Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Rudimentaire et nécessitant toujours l'énergie humaine, la machine à lessiver du XIXe siècle n'aide pas beaucoup la femme à accomplir sa « corvée du lundi » : la lessive.

  • Les Américaines et les Canadiennes sont les premières à bénéficier des petites améliorations apportées aux machines à lessiver au XIXe siècle.

  • Quand

    En 1855, Jean-Baptiste Jolly répand accidentellement un mélange de térébenthine et d'alcool, destiné à l'éclairage, sur une robe. Le produit nettoie celle-ci, au lieu de la tacher. Suite à cette découverte, Jolly ouvre à Paris la première blanchisserie au monde.

  • Qui

    Le savon en poudre est inventé en 1903 par deux chimistes allemands.