MP-1974.133.151 | Charles H. Millar et son fils Ivan avec un appareil photo, Drummondville, QC, 1890 (?)

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Charles H. Millar et son fils Ivan avec un appareil photo, Drummondville, QC, 1890 (?)
Annie McDougall
Probablement 1890, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 10 cm
Don de Mr. Leslie Millar
MP-1974.133.151
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  informel (1120) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Rencontre de l'optique et de la chimie, la photographie marque le XIXe siècle. La plus ancienne photographie connue est prise en 1827 par le Français Nicéphore Niepce. À son invention se greffent successivement la plaque de métal de Jacques Daguerre (1839), la plaque de verre (1851), les émulsions sèches (1853) et, en 1888, le rouleau de pellicule de George Eastman, de Rochester (États-Unis), qui lance aussi l'appareil photo Kodak.

La photographie réalise un rêve : fixer les images du passé. Les Canadiens l'adoptent de suite. Elle reste toutefois un passe-temps onéreux. À Montréal, le photographe d'origine écossaise William Notman, dont le studio est installé rue de Bleury en 1866, fixe à jamais le visage de la ville en le photographiant sous tous les angles. Il contribue ainsi à populariser l'art de la photo et à brosser le tableau de la société canadienne à l'époque victorienne. La collection Notman du Musée McCord comprend quelque 400 000 photographies prises par cet homme passionné.

La photographie remplit maintenant de multiples fonctions. Avec la prise des empreintes digitales, suggérée en 1877 par l'Anglais William Herschel pour empêcher les pensionnés de l'armée du Bengale de toucher deux fois leurs prestations, elle permet aussi, de nos jours, de nous identifier.

Source : circuit web 'Tout nouveau, tout beau, la techno' de Jacques G. Ruelland, Université de Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Dans les années 1890, la photographie devient un passe-temps très prisé par ceux qui peuvent se le payer. Nombreux sont les particuliers à s'équiper d'un appareil.

  • C'est aux États-Unis que Georges Eastman invente le rouleau de pellicule et l'appareil Kodak.

  • Quand

    En 1888 apparaissent les premiers appareils portatifs. Celui de Charles H. Millar, que l'on voit sur cette plaque photographique dont un coin est brisé, est un modèle récent pour l'époque.

  • Qui

    Seuls les bourgeois, à la fin du XIXe siècle, peuvent se permettre de se faire photographier ou de faire eux-même de la photographie.