MP-0000.668.6 | Gare du CP, Cobalt, Ont., vers 1910

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Impression
Gare du CP, Cobalt, Ont., vers 1910
Vers 1910, 19e siècle
Encre sur papier - Phototypie
8.7 x 13.7 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.668.6
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  ferroviaire (371) , Impression (4091) , Scène urbaine (3948) , Train (189) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En 1910, les quelques dizaines de sociétés minières de Cobalt engagent déjà plus de 3 000 travailleurs, sans compter tous ceux qui prospectent la région. Comme les filons d'argent sont visibles à la surface, tout le monde peut espérer trouver sa mine à peu de frais. Chaque jour, des voyageurs tentent leur chance ou espèrent profiter de la prospérité de la région. On y fait même le trajet en train depuis Toronto et New York, car Cobalt fascine et fait rêver. La gare de Cobalt devient alors un lieu de rencontre sociale. Plusieurs travailleurs y débarquent pour y trouver un travail qui, en 1910, demeure encore peu mécanisé. Mais les gisements de surface s'épuisent rapidement et déjà, la poursuite de l'exploitation oblige le forage dans les galeries.

  • Quoi

    La gare du Témiscamingue-et-Nord-Ontario - et non celle du Canadien Pacifique - est cachée par cet attroupement qui attend l'arrivée prochaine d'un train transportant passagers, matériel et marchandises.

  • Juste derrière la gare, le bâtiment de gauche percé de fenêtres est l'Hôtel Cobalt, construit en 1905. À sa droite se trouve l'entrée principale de l'Opéra.

  • Quand

    Les samedis soirs notamment, les spectacles de théâtre, de danse et de vaudeville sont à l'affiche et ce, dans toutes les villes minières. L'alcool y est interdit en raison d'un article de la loi des mines de l'Ontario qui n'en autorise la vente qu'à l'extérieur d'un rayon de 6 milles (9,6 km) d'un établissement minier.

  • Qui

    Demeurant dans un village offrant encore peu de commodités, les mineurs fréquentent l'Opéra pour oublier leur solitude ou goûter aux plaisirs des grandes villes.