MP-0000.583.64 | Trois fillettes avec leurs poupées, Calgary, Alb., 1893-1894

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Trois fillettes avec leurs poupées, Calgary, Alb., 1893-1894
Robert Randolph Bruce
1893-1894, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 20 cm
MP-0000.583.64
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  enfant (1314) , informel (1120) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'importance accordée à la sphère domestique témoigne du rôle de la femme dans l'univers bourgeois. Maîtresse de la maison - elle voit à son décor et à sa gestion. Mère de famille - elle veille au bien-être et à l'éducation de ses enfants. C'est une lourde responsabilité : en effet, la société victorienne découvre et valorise l'enfance. Elle y voit aussi un nouveau champ de consommation. Chaque enfant bourgeois représente une infinité de besoins à combler : vêtements, jouets, littérature juvénile, bicyclettes, patins, mobilier spécialisé pour la chambre à coucher ou la nursery, etc. La crainte de la mortalité infantile suscite le recours à une panoplie de nouveaux médicaments et de produits alimentaires conçus spécifiquement pour protéger ou guérir ces jeunes consommateurs.

References
Sources imprimées



Max Foran, Calgary : Histoire illustrée, Toronto, James Lorimer and Co., 1978.



« Dis poupée, raconte-moi ton histoire », dans La vie, 2100, 1985, p. 32-36.



Louise Gagnon, L'apparition des modes enfantines au Québec, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1992.

Source : circuit web 'La consommation : une passion victorienne' de Joanne Burgess, Université du Québec à Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Cette photographie nous fait pénétrer dans le foyer d'une famille de la classe moyenne de Calgary. Trois fillettes posent fièrement avec leurs nombreuses poupées.

  • En 1893-1894, Calgary est une petite ville pionnière des Prairies canadiennes. Le chemin de fer du Canadien Pacifique vient à peine d'y arriver. Ses premiers habitants sont originaires de l'Ontario et du Québec, attirés par les promesses de l'Ouest.

  • Quand

    Les poupées existent depuis fort longtemps. Toutefois, au XIXe siècle, on voit apparaître de nouvelles poupées de fabrication industrielle - avec une tête de porcelaine, des yeux qui s'ouvrent, un corps souple en caoutchouc.

  • Qui

    Avec leurs belles robes et leurs tabliers blancs, leurs nombreux jouets et leur résidence confortable, ces petites filles connaissent une enfance dorée. C'est un un privilège qui n'est pas accordé à tous les enfants de l'époque victorienne.