MP-0000.46.3 | Eozoon Canadense, spécimens de fossiles uniques de l'Université McGill, 1874-1876

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Eozoon Canadense, spécimens de fossiles uniques de l'Université McGill, 1874-1876
Alexander Henderson
1874-1876, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur carton - Papier albuminé
20 x 25 cm
MP-0000.46.3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Nature (409) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

En 1864, suite à la demande de William Logan, directeur de la Commission géologique du Canada, sir John William Dawson examine des restes apparemment organiques provenant de la série laurentienne du Bouclier canadien. Les roches du Bouclier canadien étaient alors considérées comme les plus anciennes au monde et étaient réputées azoïques, c'est-à-dire sans vie.

À la suite de son examen, Dawson identifie les restes comme des foraminifères géants, une forme primitive de la vie animale. Il baptise le fossile Eozoön canadense, qui signifie animal qui date de l'aube de la vie au Canada. En 1865, il publie les résultats de cette découverte dans le Quarterly Journal de la Geographical Society of London. Si la majorité des autorités scientifiques sanctionnent cette découverte, il y a tout de même quelques géologues qui la contestent. Ainsi, jusqu'en 1895, Dawson devra défendre le caractère organique du Eozoön canadense.