MP-0000.25.842 | Porte aval du canal Cornwall, Ont., vers 1900

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie, diapositive sur verre
Porte aval du canal Cornwall, Ont., vers 1900
Anonyme - Anonymous
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
8 x 10 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.25.842
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Photographie (77678) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le balisage
Dans le rapport annuel du ministère des Travaux publics pour l'année 1846, les autorités envisagent l'amélioration du balisage du fleuve minimal à cette époque.

Par exemple, le capitaine John S. McIntyre, chargé par le gouvernement canadien d'examiner le problème, indique que lorsque les canaux en aval de Kingston seront complétés (canaux de Williamsburg, de Cornwall, etc.), les navires ayant un tirant d'eau de plus de 2 mètres se multiplieront sur le Saint-Laurent (il était de 1,2 à 1,5 mètre pour les navires plus anciens). Toutefois, selon McIntyre, peu de pilotes sont assez compétents pour faire naviguer de façon sécuritaire ces navires surdimensionnés dans le fleuve. Il suggère donc l'installation de « feux de position et de balises » pour bien délimiter les chenaux afin de faciliter les déplacements des navires, surtout la nuit. Ces améliorations, dit-il, sont « de la plus haute importance » pour faciliter le transport des biens en provenance de l'Ouest par la route du Saint-Laurent, pour concurrencer la route américaine (par le canal Érié, allant de Buffalo à Albany).

  • Quoi

    Le canal de Cornwall est long de 18,5 kilomètres, comporte sept écluses (six après sa rénovation) et permet aux navires de contourner les rapides du Long-Sault, qui sont parmi les plus féroces du Saint-Laurent. Dès son ouverture, il devra être étroitement surveillé, car la jetée qui le sépare des eaux turbulentes du fleuve n'est pas étanche.

  • Le canal est situé dans l'est ontarien, et s'étend de Cornwall à une localité nommée Dickinson's Landing (nommée ainsi en l'honneur d'un homme d'affaires qui a exploité un réseau de transport par bateau et diligence entre Montréal et le Haut-Canada au début du 19e siècle).

  • Quand

    La construction du canal de Cornwall est entreprise par la législature du Haut-Canada dès 1834 pour faire contrepoids à la route que propose le canal Rideau. Toutefois, les travaux sont interrompus par les rébellions de 1837-1838, si bien que le canal n'est terminé qu'en 1843. Il sera agrandi entre 1876 et 1904.

  • Qui

    On serait peut-être surpris d'apprendre que l'embouchure ouest du canal de Cornwall, à Dickinson's Landing, fait aujourd'hui le bonheur... des plongeurs! En effet, quand la Voie maritime du Saint-Laurent est aménagée, à la fin des années 1950, une grande portion des rives du fleuve en amont de Cornwall sont inondées sous plusieurs mètres d'eau, incluant une partie du canal.