MP-0000.25.587 | Mine d'amiante, Thetford Mines, QC, vers 1918

 
Photographie, diapositive sur verre
Mine d'amiante, Thetford Mines, QC, vers 1918
Anonyme - Anonymous
Vers 1918, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
8 x 10 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.25.587
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Industrie (1055) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Les premières pelles mécaniques mues à la vapeur utilisées dans les carrières d'amiante remontent à 1906. Se déplaçant sur des rails, elles permettent également l'emploi de locomotives. La pelle à vapeur sert de treuil et facilite le déplacement des bennes de bois que l'on remplit à la main. Déposées par la suite sur les plates-formes, les bennes sont tirées par les locomotives jusqu'à l'entrée d'un tunnel orienté en pente jusqu'à la surface. Les plates-formes y sont alors hissées à l'aide d'un puissant treuil électrique beaucoup plus performant que ceux à vapeur. Des quantités colossales de roches et de résidus extraits des carrières s'accumulent à proximité des sites miniers, marquant à jamais le paysage de la région. Encore aujourd'hui, les visiteurs s'étonnent de la hauteur démesurée des terrils qui, en fait, est proportionnelle à la dimension des carrières.

  • Quoi

    L'utilisation des locomotives et des pelles à vapeur marque une autre étape dans la mécanisation des activités d'extraction de l'amiante, mais elle ne signifie pas nécessairement que les câbles-grues aient été complètement abandonnés. En effet, certaines entreprises, comme la King, les conserveront encore pendant plusieurs années.

  • Il s'agit, à n'en pas douter, de la carrière de la mine Bell Asbestos de Thetford Mines.

  • Quand

    Selon l'historien Marc Vallières, cette prise de vue remonte à 1918. C'est du moins ce qui apparaît sur une copie en noir et blanc dans son ouvrage Des mines et des hommes.

  • Qui

    En 1906, la mine Bell Asbestos passe entre les mains d'une société américaine, la Keasbey & Mattison de Pennsylvanie. Cette dernière effectue également la transformation de l'amiante, réalisant ainsi une intégration verticale.