MP-0000.25.433 | Une vieille et une nouvelle maison dans les Prairies, Alb., vers 1922

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie, diapositive sur verre
Une vieille et une nouvelle maison dans les Prairies, Alb., vers 1922
Anonyme - Anonymous
Vers 1922, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
8 x 10 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.25.433
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , Photographie (77678) , rurale (148)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Durant la Première Guerre mondiale, le prix du blé et d'autres biens de consommation est élevé, et les fermiers des Prairies sont bien rétribués pour leur travail. Plusieurs sont en mesure de se bâtir de grandes maisons pour remplacer leurs premières habitations plus rudimentaires. La jolie maison de briques sur la gauche a vraisemblablement été construite pendant ou juste après la guerre, qui s'est terminée en 1918. Elle remplaçait la maison en bois beaucoup plus petite à droite, qu'on a probablement continué d'utiliser comme lieu d'entreposage. Lorsque les prix agricoles chuteront au cours des années subséquentes, de nombreux fermiers connaîtront des difficultés financières, qui ne feront qu'empirer durant la terrible dépression des années 1930. Beaucoup de maisons comme celles-ci sont encore utilisées dans les Prairies.

  • Quoi

    Voici deux maisons de ferme, l'une vieille, l'autre neuve; elles symbolisent la prospérité des fermiers au XXe siècle.

  • Les maisons se trouvent en Alberta, mais cette scène qui incarne la prospérité croissante des fermes se répétera des milliers de fois à la grandeur des Prairies.

  • Quand

    Cette photographie a été prise durant les années ayant suivi immédiatement la hausse des prix des céréales durant la Première Guerre mondiale qui a permis aux fermiers de construire ces maisons imposantes.

  • Qui

    On ne voit ici aucune figure humaine. Cette image symbolise la prospérité des années qui ont suivi la fin de la guerre, en 1918, dans les Prairies.