MP-0000.2265 | Collision entre deux locomotives, Compagnie du chemin de fer de la baie de Quinte, Ont., 1892

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Collision entre deux locomotives, Compagnie du chemin de fer de la baie de Quinte, Ont., 1892
Anonyme - Anonymous
1892, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
12 x 17 cm
Don de Lady Kennedy
MP-0000.2265
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Compagnie du chemin de fer de la baie de Quinte (1) , désastre (71) , Histoire (951) , locomotive (3) , Ontario (121) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Plusieurs accidents marquent les débuts du chemin de fer. Ils sont parfois très spectaculaires comme la collision entre deux locomotives illustrée ici. Différentes causes peuvent être à l'origine de ces catastrophes impressionnantes ; il peut s'agir d'erreur humaine ou de défaillance technique. Les accidents peuvent également être provoqués par des erreurs dans les horaires des trains, qui font converger deux convois au même endroit, en même temps. Cependant, à mesure qu'on avance dans le 19e siècle, le perfectionnement technologique des horloges, des montres et du système de télégraphie réduit considérablement les risques de ce type.

Source : circuit web 'Désastres et calamités' de Nathalie Lampron (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les lignes de chemin de fer à voie unique nécessitent une gestion des horaires serrée permettant de diriger un convoi sur une voie d'évitement si un train s'avance en sens inverse.

  • La baie de Quinte est située au nord du lac Ontario. Au 19e siècle, le réseau ferroviaire du Grand Tronc et la voie navigable Trent-Severn contribuent au développement de cette région.

  • Quand

    Entre 1875 et 1900, plus de 750 accidents mortels et 2 100 accidents avec blessés se produisent sur les chemins de fer canadiens.

  • Qui

    Les mécaniciens et les chauffeurs de train doivent respecter un ensemble de consignes et de signaux, dont la règle de préséance qui oblige un train à en laisser passer un autre selon son rang de priorité.