MP-0000.1453.20 | Tombes autochtones recouvertes de branches fendues, Man., 1858

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Tombes autochtones recouvertes de branches fendues, Man., 1858
Humphrey Lloyd Hime
1858, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
13 x 17 cm
MP-0000.1453.20
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Autochtone (375) , Ethnologie (606) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Prise en 1858, cette photographie de H.L. Hime qui montre des tombes autochtones près de la colonie de la Rivière-rouge, une région qui fait aujourd'hui partie du Manitoba, témoigne de l'intérêt que portent les nouveaux arrivants au mode de vie autochtone, notamment à ses aspects différents ou pittoresques. Le 3 août 1871, à Lower Fort Garry, non loin du lieu où cette photo a été réalisée, le gouvernement signe avec les Ojibwés et les Moskégons le Traité no 1, le premier de onze traités « numérotés ». Ce traité abolit les droits ancestraux des Autochtones dans une grande partie du sud du Manitoba en échange de terres réservées de 160 acres et de 15 $ par année pour chaque famille des Premières nations constituée de cinq personnes et d'une école pour chaque réserve.

  • Quoi

    Cette photographie, l'une des premières prises dans les prairies canadiennes, montre des tombes amérindiennes construites avec soin et dans le respect des morts.

  • La photographie a été prise dans la région où s'étend aujourd'hui le Manitoba, non loin de l'actuelle ville de Winnipeg.

  • Quand

    H.L. Hime prend cette photographie en 1858, dans le cadre d'une expédition vers l'Ouest financée par le gouvernement.

  • Qui

    Les Amérindiens construisent les tombes avec soin et les entourent d'une clôture pour les protéger des animaux.