ME988.127.1 | Amauti

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Amauti
Mrs. Lucy Meeko
Arctique de l'Est
Inuit: Nunavimiut
1988, 20e siècle
60 x 131 cm
Achat de Mrs. Lucy Meeko
ME988.127.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Amauti (9)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Lucy Meeko (1929-2004), une aînée de Kuujjuarapik (Grande rivière de la Baleine), au Nunavik, a fabriqué ce parka de jeune fille (amauti) lors d'une démonstration de couture de peaux au Musée McCord en 1988. Elle a d'abord marqué et découpé un patron à main levée dans un morceau de papier plié au milieu. Tout en continuant, elle a ajusté les proportions et les courbes en fonction de sa propre vision interne. Traditionnellement, la couturière inuite n'utilise pas de patron standard : chaque pièce de vêtement est conçue sur mesure, et un vieux vêtement peut servir de modèle pour un nouveau. La méthode la plus ancienne pour créer un patron -- et qui est toujours utilisée -- consiste à prendre les mesures avec la main et à l'oeil. Cette technique n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît : un système extrêmement complexe de création de patron qui prend des années à maîtriser est à l'oeuvre.

Le vêtement inuit est symétrique. Le milieu de la peau de l'animal correspond au milieu du devant ou du dos du vêtement. Autrefois, on marquait la peau au milieu en la pinçant ou en la mordant de haut en bas. Elle était ensuite pliée et le contour était tracé à l'aide d'un outil en ivoire tranchant. La couturière détermine également le sens du poil de la fourrure pour chacune des pièces. Habituellement, dans le vêtement terminé, les poils sont orientés de haut en bas. Pour les bandes de fourrure ou de peau qui forment les bords et la bordure du capuchon, le sens du poil est horizontal. Une couturière expérimentée peut prendre une heure pour exécuter les opérations de marquage et de découpage d'un amauti.

  • Quoi

    Voici un amauti en lourde peau de caribou dont la fourrure est à l'extérieur. Le futur rôle de mère de la jeune fille est symbolisé par le qaksungauti, la ceinture de peau qui entoure la taille et qui passe sous l'amaut -- la poche pour le bébé située à l'arrière -- afin de soutenir l'enfant. Cette ceinture est insérée dans une courroie en forme de V qui descend à partir du cou.

  • L'artisane qui a fabriqué cet amauti est originaire de Kuujjarapik, au Nunavik. Le capuchon très ample, les renflements arrondis de chaque côté de l'amaut, les échancrures courbes du long akuq (pan dorsal) et le pan plus court sur le devant sont tous des caractéristiques des vêtements des Nunavimiut.

  • Quand

    Lucy Meeko a conçu le patron de cet amauti de jeune fille et a fabriqué celui-ci dans le cadre d'une démonstration de couture inuite au Musée McCord en 1988. Cet événement avait été organisé en marge de l'exposition IVALU : Traditions du vêtement inuit / Traditions of Inuit Clothing.

  • Qui

    Née en 1929, Lucy Meeko est décédée en 2004 lors d'un tragique incendie qui a également coûté la vie à son mari. Elle était l'une des couturières les plus accomplies du Nord ainsi qu'une artiste distinguée dont les peintures et les sculptures figurent aujourd'hui dans de nombreuses collections muséales et privées.