ME987X.71 | Spécimen

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Spécimen
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Ouest
Inuit : Inupiat (Utqiagvimiut)
1900-1930, 20e siècle
46 cm
Don de Mr. John A. Grose
ME987X.71
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Morceau de tendon (1)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le tendon (ivalu) est le fil qu'utilisent les Inuits pour fabriquer leurs vêtements et leurs chaussures, et pour coudre la literie, les tentes et les enveloppes de kayak. Le tendon provient des fibres tendineuses des animaux et des membranes des mammifères marins et des oiseaux aquatiques. Chez le caribou, un ensemble de tendons dorsaux (oliyut) est situé juste sous la peau de chaque côté des vertèbres et est attaché aux filets. Les tendons plus durs des pattes arrière du caribou servent à fabriquer les amarres et les lignes pour l'équipement de chasse et de pêche. Du tendon tressé à trois brins (singait) est utilisé pour confectionner les lignes à pêche et les cordons des bottes. Des cordes à quatre brins sont utilisées pour la pêche sur la glace et pour fabriquer les cordes servant à tendre la peau des tambours. Les lignes de harpon sont formées de quatre à huit brins tressés ensemble.

Bien que de nos jours, de plus en plus de femmes utilisent des fibres synthétiques, il n'existe pas de substitut parfaitement comparable au tendon. Sa caractéristique la plus intéressante est qu'il gonfle lorsqu'il est mouillé, augmentant ainsi l'étanchéité des coutures.

  • Quoi

    Une fois les brins de tendon (ivaluit) séparés des fibres tendineuses et traités, ils sont placés dans un sac de couture et rangés dans un endroit frais afin qu'ils ne sèchent pas complètement. Parfois, la couturière en fait une tresse d'une épaisseur de deux centimètres et demi, comme on le voit ici, afin d'empêcher les filaments de s'emmêler et commencer ainsi plus rapidement son travail de couture.

  • Le collectionneur John A. Grose a obtenu cet écheveau de tendon à Point Barrow, situé sur la côte nord de l'Alaska dans la mer de Beaufort, près des territoires des Utqiagvimiut.

  • Quand

    Il est difficile de dater le tendon, mais si l'on en juge par son aspect et les nombreux objets de la Collection John Grose du Musée McCord, nous pouvons avancer qu'il date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle.

  • Qui

    Les Inupiaq de Point Barrow ont pu se procurer du tendon auprès de leurs partenaires de troc, les Inupiaq de la région intérieure du nord de l'Alaska. Après la migration des caribous, la plupart des Inupiaq de l'intérieur prenaient la direction nord en traîneaux à chiens afin de rencontrer les Utqiagvigmiut sur la côte. Ils y échangeaient des peaux de caribou, du tendon et d'autres produits contre de l'huile et des peaux de phoque, de l'ivoire et d'autres produits de la mer.