ME982X.99.1-6 | Étui à aiguilles et accessoire

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Étui à aiguilles et accessoire
Anonyme - Anonymous
Arctique central
Inuit : Inuinnaq (Kilusiktormiut)
1910-1915, 20e siècle
2 x 43 cm
Don de J. J. O'Neill
ME982X.99.1-6
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  accessoire (2)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Une femme inuite rangeait et protégeait ses précieuses aiguilles dans un contenant sculpté dans de l'ivoire ou fabriqué dans un os creux. Les étuis à aiguille étaient fabriqués dans des os, des andouillers ou de l'ivoire provenant des animaux terrestres et des mammifères marins. Même la tige d'une plume d'oiseau pouvait servir à ranger les fragiles aiguilles. Les étuis à aiguilles épousaient deux formes de base : cylindrique et rectangulaire. Le type le plus commun d'étui à modèle tubulaire se composait d'une lanière en peau de phoque qui était insérée à l'intérieur du tube. Les aiguilles étaient piquées dans le morceau de peau sur lequel la couturière n'avait qu'à tirer hors du tube pour insérer ou retirer des aiguilles. Les étuis rectangulaires avaient un intérieur creux rempli de mousse. L'étui était parfois fermé par un bouchon.

La forme, les éléments décoratifs et les caractéristiques tactiles et visuelles des étuis à aiguilles témoignent du talent et du dévouement des hommes qui les ont sculptés. Habituellement incisés à l'aide d'un couteau à graver, les motifs reflètent ceux qui étaient utilisés par le passé dans l'ensemble de l'Arctique.

  • Quoi

    Cet étui à aiguilles a été fabriqué dans un os de caribou qui a été fendu, évidé, taillé et poli. Une bande de peau épilée passe à travers le tube dans lequel est insérée une aiguille de métal. La spatule en os, attachée par du tendon tressé (singait), pouvait servir à gratter la moelle ou à plisser les bottes. Un dé à coudre et un porte-dé en os sont également suspendus à l'étui par du tendon.

  • Cet étui à aiguilles a probablement été acquis auprès des Kilusiktormiut, anciennement appelés Inuits du Cuivre. Leurs territoires englobent les vastes régions qui bordent les deux côtés de la baie du Couronnement, au Nunavut.

  • Quand

    Le collectionneur, J. J. O'Neill (1886-1965), était un membre de l'équipe sud de l'Expédition arctique canadienne qui a exploré les territoires des Kilusiktormiut de 1913 à 1916. Le poli brillant de cet étui pourrait être attribuable non seulement au processus de décomposition, mais à de nombreuses années d'utilisation.

  • Qui

    Les motifs décoratifs gravés sur cet étui à aiguilles par le chasseur kilusiktormiut rappellent ceux de la tradition du Paléoesquimau ancien : formes ressemblant à des flèches, triangles et lignes parallèles. Ces éléments décoratifs attestent de la fidélité des Inuits à leur patrimoine culturel, transmis de génération en génération depuis des millénaires.