ME966X.124.1 | Amauti

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Amauti
Anonyme - Anonymous
Arctique central
Inuit : Inuinnaq (Kilusiktormiut)
1900-1930, 20e siècle
63 x 103 cm
ME966X.124.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Amauti (9)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cet ensemble pour jeune fille présente des symboles de son futur rôle d'épouse et de mère, qui ont pour but de la protéger ainsi que ses enfants à venir. Des amulettes ont été suspendues dans le dos de cet amauti. Il y a également un léger renflement qui symbolise l'amaut -- ou poche pour le bébé. Traditionnellement, trois amulettes étaient placées dans le dos du parka d'une femme afin de l'aider à acquérir les caractéristiques et les pouvoirs de certains animaux. Cet amauti possède deux amulettes (il en manque une troisième) : celle du milieu se compose d'un jeune lagopède enveloppé dans de la peau de patte de caribou, la tête et les griffes apparaissant à chaque extrémité. Du côté gauche de la tête, une épingle à chapeau (?) terminée par une perle de couleur ambre a été insérée, possiblement pour représenter un oeil. L'autre amulette est formée de la peau entière d'une belette.

Les mères inuites accrochaient aussi des amulettes aux vêtements de leurs enfants pour les aider à devenir plus tard de bons chasseurs et de bonnes mères. Les amulettes placées sur l'amauti d'une fille assuraient un bel avenir à ses futurs fils. Selon des comptes rendus historiques, le lagopède transmet sa rapidité et son endurance de coureur, tandis que la belette donne force et dextérité. Les oreilles de caribou confèrent une ouïe fine, assurant ainsi une chasse fructueuse. Le bec d'un huard aide l'enfant à acquérir une bonne vue; une abeille donne du courage et un os de phoque fait de l'enfant un bon chasseur de phoques.

  • Quoi

    Ces vêtements sont en peaux de caribou légères de couleur foncée, la fourrure portée à l'extérieur. Le haut capuchon est fait d'arcs concentriques. Le devant du capuchon est peu profond, coupé près du visage et bordé d'une étroite bande de fourrure de couleur crème. La tête du caribou a servi à confectionner une partie du milieu du dos : les oreilles, les touffes de poils du front et les orbites qui sont désormais fermées par des points de couture.

  • Le style distinctif de ce vêtement nous indique qu'il provient des Kilusiktormiut, anciennement désignés sous le nom d'Inuits du Cuivre. Leurs vastes territoires englobent les deux côtés de la baie du Couronnement.

  • Quand

    Nous ignorons quand ce vêtement a été fabriqué. Cependant, une comparaison avec des exemples appartenant à d'autres collections historiques nous permet d'avancer qu'il date du début du 20e siècle.

  • Qui

    Une couturière de la nation kilusiktormiut a confectionné cet amauti et ce qarliik, probablement destinés à sa fille ou sa petite-fille, en se basant sur des préceptes et des traditions séculaires que lui ont transmis ses aïeux.