ME930.39.15 | Ulu

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Ulu
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Est
Inuit: Nunavimiut
1900-1909, 20e siècle
5.3 x 6.4 cm
Don de Mr. Hugh A. Peck
ME930.39.15
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Ulu (32)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Le « couteau des femmes », avec sa forme distinctive, a toujours été un élément essentiel de l'outillage des Inuits. À l'origine, ces couteaux étaient faits d'ardoise, mais après le contact avec les Européens, les ulus ont été fabriqués avec des lames faites à partir de limes en fer ou de fragments d'acier récupérés. Les ulus de cette taille étaient adaptés aux complexes opérations de coupe requises pour la confection des vêtements. Ils servaient aussi à découper et à tailler les petites peaux. On donnait des petits ulus aux fillettes afin qu'elles fassent leur apprentissage en imitant leurs aînées.

Clefs pour l'histoire

Voici un petit ulu, ou « couteau de femme ». Les ulus de cette taille étaient utilisés pour exécuter les opérations complexes de coupe requises lors de la confection des vêtements, l'une des principales responsabilités des femmes inuites. Les ulus de plus grandes dimensions étaient utilisés pour trancher la viande ou tailler les plus grandes peaux. Les fillettes recevaient un minuscule ulu afin d'apprendre les rudiments de la couture.

Les premiers habitants de l'Arctique utilisaient des ulus en pierre. Cependant, il existe des preuves archéologiques qui indiquent que les gens fabriquaient et utilisaient des outils en métal il y a de cela près d'un millier d'années, soit bien avant le contact direct avec les Européens. Les Dorsétiens (avant le 11e siècle) se servaient des météorites métalliques qui tombaient dans la région de la baie Melville pour fabriquer des lames de couteau. Vers le 10e siècle, ils ont commencé à se procurer du fer auprès des aventuriers scandinaves en voyage d'exploration sur les côtes du Groenland et de l'Amérique. Les groupes de chasseurs migrateurs ont échangé le fer provenant des météorites et des explorateurs scandinaves aussi loin à l'ouest que dans le centre de l'Arctique, où ils ont pu obtenir du cuivre auprès des Inuits du cuivre qui vivaient dans cette région. Ils travaillaient les deux métaux par battage à froid.

De nos jours, l'ulu est sans doute l'outil inuit traditionnel le plus couramment utilisé et il se retrouve dans toutes les cuisines.

  • Quoi

    Voici un ulu, ou « couteau de femme ». Il se compose d'une lame en acier et d'une poignée en andouiller de caribou.

  • Cet ulu a été acquis à Kuujjuaq (anciennement Fort Chimo) ou à Inukjuak (anciennement Port Harrison), au Nunavik, .

  • Quand

    Hugh. A. Peck a acheté cet ulu en 1909, lors d'un voyage à travers le Nunavik. On retrouve invariablement un ou deux ulus dans les cuisines modernes du Nunavik.

  • Qui

    Traditionnellement, ce sont les hommes qui fabriquaient les outils. Les femmes attachaient beaucoup de prix à ce genre de couteau qui leur était réservé. De nos jours, les ulus sont encore utilisés dans les familles du Nunavik.