ME930.18.1-2 | Grattoir à peaux

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Grattoir à peaux
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Ouest
Inuit: Inuvialuit
1900-1905, 20e siècle
4.6 x 10.5 cm
Collection Forbes D. Sutherland - Don de Miss Yvonne Sutherland
ME930.18.1-2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Racloir (31)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.)

À la fin du 19e siècle et au début du 20e, le Canada commence à craindre que les États-Unis n'aient l'intention d'annexer les territoires de l'Arctique, utilisant la présence des baleiniers américains comme prétexte. En réaction à cette menace potentielle, le Canada envoie des détachements de la Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.) dans l'Arctique. Ils ont pour mission de faire respecter les lois canadiennes, de délivrer des permis de pêche et de déployer le drapeau canadien, bref, d'établir la souveraineté incontestable du Canada dans l'Arctique. Les premiers postes sont établis en 1903 à Fullerton, au nord de Igluligaarjuk (Chesterfield Inlet), et sur l'île Herschel (Yukon).

Malgré ces mesures, les étrangers semblent faire fi des revendications du Canada sur l'Arctique, et d'autres détachements y sont dépêchés. Entre 1922 et 1924, on ouvre des postes à Craig Harbour, Pond Inlet, Pangnirtung et Dundas Harbour. En 1926, le poste de la presqu'île Bache est établi sur la côte orientale de l'île d'Ellesmere. Bien que l'île soit inhabitée, la P.C.N.-O. y maintient des patrouilles de surveillance. L'une d'elles, sous le commandement de l'inspecteur A. H. Joy, part de l'île Devon pour traverser les îles Parry et poursuivre vers le nord-est jusqu'à la presqu'île Bache, parcourant quelque 2 700 kilomètres en traîneaux à chiens. En 1928, l'agent de police T. C. Makinson découvre un large passage au large du détroit de Smith, qui porte aujourd'hui son nom.

  • Quoi

    Fabriqués dans différents matériaux, les grattoirs se présentaient sous diverses formes. Le choix du grattoir dépendait du type d'animal et du stade de préparation de la peau. Comme en témoigne la poignée de ce grattoir à lame de pierre, les grattoirs étaient fabriqués avec soin pour épouser les contours de la paume et des doigts de l'utilisatrice.

  • Ce grattoir a été acquis sur l'île Herschel (Yukon).

  • Quand

    Datant du 19e siècle, ce grattoir a été fabriqué par un Inuvialuit (Inuit de la région du Mackenzie) spécialement pour son épouse. La forme du grattoir était adaptée à celle de sa main, afin d'alléger la fatigue causée par le grattage et l'amincissement des peaux utilisées pour la confection des vêtements.

  • Qui

    Ce grattoir a été acquis par Forbes D. Sutherland, un agent de la Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.) en poste dans le district du Mackenzie, à Fort MacPherson (Territoires du Nord-Ouest) en 1903-1904, et sur l'île Herschel (Yukon) en 1904-1905.