M999.65.236 | Portrait de Serge Chapleau

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Portrait de Serge Chapleau
Aislin (alias Terry Mosher)
1997, 20e siècle
Encre, crayon feutre et crayon sur papier
28 x 36 cm
Don de Mr. Terry Mosher
M999.65.236
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , thèmes variés (1105)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Né le 5 décembre 1945 à Montréal, Serge Chapleau s'exerce très tôt au tir au crayon, notamment pour jouer à la bataille navale avec ses amis. Il obtient son diplôme de l'École des beaux-arts de Montréal en 1969. En 1971, l'hebdomadaire québécois Perspectives publie sa caricature du chansonnier Gilles Vigneault - en pleine page couleur, une première au Canada. Le succès est immédiat et, sans exagérer, phénoménal. De 1975 à 1977, le caricaturiste collabore à l'édition dominicale du Montréal-Matin et à des magazines comme Week-End, Actualité et Nous. Parallèlement, il crée des marionnettes 3D pour la télévision, dont le célèbre et toujours actif Gérard D. Laflaque. Puis, c'est Le Devoir en 1985, l'aventure du Matin en 1987 et, de 1989 à 1992, une caricature hebdomadaire dans le 7 jours. Après un retour au Devoir en 1991, il devient en 1996 caricaturiste à La Presse, faisant vite mentir ceux qui prétendaient que ses caricatures s'en trouveraient changées...

Voici ce que Chapleau a répondu aux questions suivantes :

Où trouvez-vous autant d'idées?

En travaillant avec les meilleurs scripteurs humoristiques au monde : les politiciens. Ils me fournissent du matériel quotidiennement, et gratuitement !

Qu'est-ce qu'un caricaturiste?

Quelqu'un d'extrêmement chanceux, qui a l'incroyable privilège de tirer sa langue en public et d'être payé pour le faire.