M999.65.231 | Ne te fâche pas - Prends ta revanche...

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Ne te fâche pas - Prends ta revanche...
Aislin (alias Terry Mosher)
1997, 20e siècle
Crayon feutre et encre sur papier
27 x 27.5 cm
Don de Mr. Terry Mosher
M999.65.231
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , thèmes variés (1105)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Je connais certaines personnes qui affirment aimer l'hiver. Pour ma part, je pense que si Dieu avait voulu que les Canadiens endurent le froid, il nous aurait recouverts de fourrure. Quant à moi, l'hiver n'a de bon que de m'obliger à travailler, ce qui m'empêche de mettre le nez dehors. Chaque année, je dessine plusieurs caricatures sur le thème de l'hiver juste au moment où le climat est à son plus insupportable et que je sens que les Montréalais en ont aussi ras le bol que moi. Cette caricature, qui se penche sur la frustration collective d'avoir à composer avec la lenteur du service de déneigement municipal, est l'une de mes préférées."

Terry Mosher (alias Aislin)

  • Quoi

    Durant l'hiver, afin de permettre le déblaiement des 4 700 kilomètres de rues et des 6 400 kilomètres de trottoirs que compte Montréal, une réglementation interdit le stationnement dans certaines artères, certains jours, à certaines heures. Cette situation entraîne de nombreuses frustrations qui marquent la vie quotidienne des Montréalais. Les habitants des quartiers où les rues sont étroites - le Plateau Mont-Royal par exemple - sont particulièrement éprouvés par ces opérations de déneigement.

  • Les météorologues estiment qu'il neige plus à Montréal que dans certaines grandes villes nordiques comme Moscou ou Oslo. Les Montréalais, plus particulièrement les automobilistes, vivent ainsi des contraintes nombreuses. Cette situation explique pourquoi les commerçants ont développé, au fil des années, une ville souterraine, complétant les corridors du métro pour relier les centres commerciaux et les immeubles de bureaux.

  • Quand

    Montréal, comme plusieurs villes du Canada est marquée par des températures extrêmes : le mercure peut monter au-dessus de 30 °C en été et descendre en dessous de 25 °C en hiver. Les accumulations de neige sont également très importantes entre décembre et mars, et même parfois en novembre et en avril. L'hiver dure presque six mois ! Par conséquent, le déblaiement des rues par les services municipaux peut prendre plusieurs heures et, parfois, quelques jours.

  • Qui

    Quand l'hiver frappe Montréal, près de 2 000 employés sont affectés au déneigement et au déglaçage des rues et des trottoirs. On compte autant de travailleurs au service d'entreprises privées. Au total, plus de 100 millions de dollars sont consacrés annuellement à ces opérations.