M998.51.73 | Caricature officielle de M. Daniel Johnson, chef de l'opposition

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Caricature officielle de M. Daniel Johnson, chef de l'opposition
Serge Chapleau
1997, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
43.2 x 35.7 cm
Don de M. Serge Chapleau
M998.51.73
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Ce dessin est dur... très dur. C'est un des derniers dessins que j'ai faits de M. Johnson. Il s'agit de sa caricature officielle comme chef de l'opposition. L'homme est peu présent - il ne l'était déjà pas beaucoup comme premier ministre..."

Serge Chapleau

  • Quoi

    En 1993, Daniel Johnson devient le chef du Parti libéral du Québec à la suite du dernier mandat de Robert Bourassa. Cette période de reconstruction et de redéfinition des politiques libérales apporte au politicien bon nombre de difficultés. Peu flamboyant selon l'avis de plusieurs journalistes et commentateurs politiques, M. Johnson est alors constamment mis sur la sellette. Ses critiques les plus durs lui reprochent une absence de contenu.

  • Daniel Johnson a été chef de l'opposition à l'Assemblée nationale, corps législatif de l'État québécois. Cette fonction peu gratifiante confine son titulaire dans un rôle d'éternel critique.

  • Quand

    Au début de 1998, les médias et surtout les dirigeants libéraux n'ont qu'une idée : Jean Charest doit prendre la tête des libéraux à la place de Daniel Johnson. Quand celui-ci quitte la politique, il n'y a pas de course au leadership du Parti libéral du Québec : on assiste plutôt au couronnement de l'ancien chef du Parti conservateur du Canada. Les insatisfactions à l'endroit du leadership de Daniel Johnson étaient cependant palpables dès 1997.

  • Qui

    Daniel Johnson, président du Conseil du Trésor du Québec de 1988 à1993, chef du Parti libéral du Québec de 1993 à 1998 et premier ministre du Québec pendant quelques mois en 1994.