M998.51.52 | Jean Charest et le plan de son parti

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Jean Charest et le plan de son parti
Serge Chapleau
1997, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
43.2 x 35.7 cm
Don de M. Serge Chapleau
M998.51.52
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Jean Charest commence à être une vedette mais... cela ne l'empêche pas d'être une coquille vide !"

Serge Chapleau

  • Quoi

    Avocat de formation et politicien de carrière, Jean Charest propose en 1997 un plan de renouvellement du Parti progressiste-conservateur (PPC). Ses détracteurs, cependant, sont enclins à ne voir en sa proposition qu'une démarche creuse.

  • À la suite de son accession à la tête du Parti progressiste-conservateur en 1995, Jean Charest parcourt toutes les régions du Canada, depuis les provinces maritimes jusqu'aux montagnes Rocheuses, afin de raviver les appuis à son parti, tant chez les militants que chez les électeurs.

  • Quand

    En 1997, des élections ont lieu sur la scène fédérale canadienne. L'enjeu est énorme pour le Parti progressiste-conservateur ainsi que pour son chef, Jean Charest : il s'agit pour le successeur de Kim Campbell de faire la preuve qu'il a su reconstruire son parti. En effet, la déroute électorale de 1993 n'a laissé que deux députés pour défendre les couleurs du PPC à la Chambre des communes.

  • Qui

    Jean Charest, chef du Parti progressiste-conservateur du Canada de 1995 à 1998, puis chef du Parti libéral du Québec à partir de 1998. Il devient le premier ministre du Québec en 2003.