M998.51.52 | Jean Charest et le plan de son parti

 
Dessin, caricature
Jean Charest et le plan de son parti
Serge Chapleau
1997, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
43.2 x 35.7 cm
Don de M. Serge Chapleau
M998.51.52
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Jean Charest commence à être une vedette mais... cela ne l'empêche pas d'être une coquille vide !"

Serge Chapleau

  • Quoi

    Avocat de formation et politicien de carrière, Jean Charest propose en 1997 un plan de renouvellement du Parti progressiste-conservateur (PPC). Ses détracteurs, cependant, sont enclins à ne voir en sa proposition qu'une démarche creuse.

  • À la suite de son accession à la tête du Parti progressiste-conservateur en 1995, Jean Charest parcourt toutes les régions du Canada, depuis les provinces maritimes jusqu'aux montagnes Rocheuses, afin de raviver les appuis à son parti, tant chez les militants que chez les électeurs.

  • Quand

    En 1997, des élections ont lieu sur la scène fédérale canadienne. L'enjeu est énorme pour le Parti progressiste-conservateur ainsi que pour son chef, Jean Charest : il s'agit pour le successeur de Kim Campbell de faire la preuve qu'il a su reconstruire son parti. En effet, la déroute électorale de 1993 n'a laissé que deux députés pour défendre les couleurs du PPC à la Chambre des communes.

  • Qui

    Jean Charest, chef du Parti progressiste-conservateur du Canada de 1995 à 1998, puis chef du Parti libéral du Québec à partir de 1998. Il devient le premier ministre du Québec en 2003.