M998.51.199 | Madame Sheila Copps, vice-premier ministre du Canada

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Madame Sheila Copps, vice-premier ministre du Canada
Serge Chapleau
1996, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
48.1 x 35.5 cm
Don de M. Serge Chapleau
M998.51.199
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Mon premier « Sheila ». Mme Copps, honte à vous qui aviez promis de couper la TPS ! Cette caricature m'a permis d'en faire au moins quatre-vingt-douze autres avec le même costume. Un bon « flash » mais un « flash » dur..."

Serge Chapleau

  • Quoi

    Lors de la campagne électorale fédérale de 1993, Sheila Copps avait affirmé qu'elle abandonnerait son siège de députée si la loi instituant la « taxe sur les produits et les services » (TPS) n'était pas abrogée. En 1996, lorsqu'il devient clair que cette promesse ne sera pas respectée par le gouvernement libéral, on réclame la démission de la ministre et la tenue d'une élection partielle. Dans une déclaration fracassante, Mme Copps, qui se plie à la règle du jeu politique, dit même qu'elle ne peut plus « regarder les gens dans les yeux » dans un tel contexte. Voilà pourquoi certains caricaturistes se plaisent à la représenter masquée d'un sac de papier.

  • La circonscription ontarienne de Hamilton constitue l'un des centres industriels du Canada. Le père de Sheila Copps en a été le maire pendant quelques années. L'élection partielle de 1996 s'inscrit sur une courte liste : il s'agit en effet d'une des rares fois où un député demande une confirmation spécifique de son mandat auprès de ses électeurs pour le non-respect d'une promesse électorale formulée lors d'une élection générale.

  • Quand

    Sheila Copps a été élue à la Chambre des communes à titre de députée de la circonscription de Hamilton en 1984, mandat que les électeurs lui ont permis de renouveler en 1988, 1993, 1996, 1997 et 2000.

  • Qui

    Sheila Copps, politicienne libérale, ministre de l'Environnement de 1993 à 1996 et ministre du Patrimoine canadien de 1996 à 2003. Battue par Paul Martin lors de la course au leadership du Parti libéral du Canada de 2003, elle se retire de la vie politique en promettant d'y revenir.