M998.51.157 | Chrétien dépose un projet de loi sur la protection des espèces menacées

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Dessin, caricature
Chrétien dépose un projet de loi sur la protection des espèces menacées
Serge Chapleau
1996, 20e siècle
Mine de plomb sur papier - Collage
43.1 x 35.4 cm
Don de M. Serge Chapleau
M998.51.157
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Un véritable geste gratuit... Des fois, tu trouves des titres amusants et tu les lis à un autre moment... comme ça, sans raison..."

Serge Chapleau

  • Quoi

    Politicien peu charismatique aux yeux de plusieurs, Daniel Johnson voit ses appuis s'effriter dans l'électorat et au sein de son propre parti. Pendant près de deux ans, jusqu'en mars 1998, son leadership sera critiqué et ouvertement contesté.

  • La défaite électorale des libéraux de Daniel Johnson en 1994 et la courte victoire référendaire du NON en 1995 témoignent d'une nette fracture de la sphère politique québécoise. Le Parti québécois obtient alors largement la faveur du Québec francophone, tandis que les libéraux de Daniel Johnson ont du mal à s'y imposer.

  • Quand

    En janvier 1996, l'arrivée de Lucien Bouchard à la tête du gouvernement du Québec à la suite du départ de Jacques Parizeau provoque dans les sondages une chute des intentions de votes en faveur des libéraux de Daniel Johnson. Au moment de quitter la direction du parti en 1998, ce dernier affirme d'ailleurs : « J'estime qu'une nouvelle approche, un nouveau discours, un nouveau ton, qu'un nouveau chef fera la différence. »

  • Qui

    Daniel Johnson, président du Conseil du Trésor du Québec de 1988 à 1993, chef du Parti libéral du Québec de 1993 à 1998 et premier ministre du Québec pendant quelques mois en 1994.