M998.14.5.3 | Crachoir

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Crachoir
1890-1910, 19e siècle ou 20e siècle
14 cm
Don de Dr. Huguette Rémy
M998.14.5.3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Crachoir (4)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au tournant du 20e siècle, une grave maladie frappe particulièrement la population des villes : la tuberculose. L'un des symptômes de cette maladie bactérienne qui affecte autant les enfants que les adultes est une toux douloureuse provoquant beaucoup d'expectorations. De nombreux termes servent à désigner la tuberculose : phtisie, mal de poitrine, maladie du peuple, consomption. Dans la brochure gouvernementale intitulée Principes d'hygiène, publiée en 1923, on donne les conseils suivants pour protéger bébé contre la tuberculose et contre la maladie en général : « Ne jamais embrasser un enfant sur la bouche. Ne jamais cracher par terre. Ne jamais lui donner de lait malpropre - le lait doit être pasteurisé ou bouilli. Ne jamais soulever la poussière. » À compter de 1953, la prévention de la tuberculose passe également par une campagne de vaccination dans les écoles québécoises qui contribue à réduire l'incidence de la maladie.

  • Quoi

    Avec l'incidence élevée de tuberculose, on assiste à une multiplication des crachoirs décoratifs, objets à la fois utilitaires et esthétiques.

  • C'est essentiellement dans les sanatoriums qu'on soigne les tuberculeux, par le repos, l'air pur et une alimentation contrôlée. Les antibiotiques et les vaccins préventifs ne seront introduits qu'après la Deuxième Guerre mondiale.

  • Quand

    En 1923, le Service provincial d'hygiène met en place un vaste programme d'éducation, de dépistage et de traitement visant à enrayer la tuberculose au Québec .

  • Qui

    Le médecin et microbiologiste Armand Frappier (1904-1991) est un expert canadien réputé du traitement de la tuberculose. Il mène notamment des recherches sur l'utilisation du vaccin BCG (bacille Calmette-Guérin), mis au point en France en 1922 afin de prévenir la maladie.