M994.104.1.3.161 | L'eau de la Ville sous microscope

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Impression
L'eau de la Ville sous microscope
1870, 19e siècle
Encre sur papier journal - Photolithographie
22.9 x 22.9 cm
Don de Mrs. G. M. Butler
M994.104.1.3.161
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Impression (4091)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cette image de 1870 illustrant les éléments nocifs de l'eau à Montréal a été utilisée pour une campagne en faveur de la filtration de l'eau.

À Montréal, la qualité de l'eau est toujours suspecte à la fin du XIXe siècle. Le seul moyen de purification de l'eau prévu par le système municipal d'aqueduc l'eau consiste à laisser celle-ci reposer dans d'immenses réservoirs. Plus efficace dans de telles conditions, la filtration débarrasse l'eau des matières lourdes et grossières et élimine les germes et les microbes.


Les premiers travaux de Pasteur sur les bactéries, dans les années 1870, permettent d'arriver à la conclusion que les maladies infectieuses et les épidémies ne sont pas provoquées par les émanations des fosses d'aisances et des égouts, mais plutôt par de l'eau contaminée. Ces découvertes révèlent l'importance de purifier l'eau destinée à la consommation humaine.

  • Quoi

    L'illustration présente les différentes matières organiques et inorganiques observées dans l'eau de Montréal en 1870 par des membres du Montreal Microscope Club.

  • En 1856, Montréal cesse enfin de puiser l'eau à proximité du principal collecteur d'égout de la ville après la rénovation majeure du réseau municipal d'aqueduc.

  • Quand

    Les municipalités canadiennes ne comprennent qu'en 1894 que la détérioration de la qualité de l'eau potable est due au déversement des eaux usées dans les cours d'eau.

  • Qui

    Le biologiste français Louis Pasteur (1822-1895) découvre que l'eau est un milieu favorable à la prolifération des bactéries.